DANSE | SPECTACLE

Festival d’automne. Ground And Floor

09 Oct - 12 Oct 2013
Vernissage le 09 Oct 2013

Dans Ground And Floor —créé spécialement pour le Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles¬— l’écrivain et metteur en scène Toshiki Okada s’interroge sur la possibilité d’une pensée différente et subversive dans une société japonaise paralysée par le conformisme.

Toshiki Okada
Festival d’automne.
Ground And Floor

Ground And Floor, comme on dit «le Yin et le Yang» pour figurer les deux faces d’un même univers ici défini par la mort et la vie.
Marqué par le séisme qui frappa le Japon en 2011 (avec l’accident nucléaire de Fukushima qui en résulta) et par son impact sur la société japonaise, l’artiste Toshiki Okada, en compagnie du groupe Sangatsu, invente un théâtre musical.

S’inscrivant dans la tradition du théâtre Nô, la présence du théâtre et de la musique forment un espace où l’acteur entre en résonnance avec tous ces éléments.
En imaginant un paysage d’après catastrophe, il invoque les fantômes et tente de répondre aux appréhensions de la mort, de la société et de la politique qui
ébranlent le Japon aujourd’hui.

Comment penser l’avenir, autrement? Comment trouver sa place dans une société de plus en plus cynique? Comment retrouver le lien entre le vivant et la mort?
La pièce aborde directement le sentiment de malaise envers la société et notre capacité à résister objectivement, ou au contraire à rester simplement obéissant.

Repères biographiques
Toshiki Okada est né en 1973 à Yokohama. Il est auteur dramatique et metteur en scène. En 1997, il fonde la compagnie Chelfitsch, dont il a écrit et mis en scène toutes les productions, en appliquant une méthodologie distincte que l’on reconnaît à son langage très familier et des chorégraphies très singulières.

En 2005, le spectacle Five Days In March remporte le prestigieux 49ème prix Kishida Kunio. En 2005, Toshiki Okada participe au prix Toyota de la chorégraphie avec son spectacle Air Conditioner (Cooler), très remarqué. En février 2007, il fait ses débuts littéraires avec le recueil de nouvelles Watashitachi ni Yurusareta Tokubetsu na Jikan no Owari (The End of the Special Time We Were Allowed) pour lequel il obtient le prix Kenzabure. Depuis 2012, il fait partie du jury du prix Kishida Kunio.

Informations

Grande salle, niveau -1
Mercredi 9 et jeudi 20 octobre à 20h30
Vendredi 11 et samedi 12 octobre à 21h