DANSE | FESTIVAL

Festival C du cirque? S de la danse?

12 Mai - 13 Mai 2012

Est-ce du cirque ou de la danse? Les deux... et bien plus encore! Les arts du mouvement jouant avec l’espace, l’apesanteur ou le vide s’entrelacent pour créer des formes sensibles, uniques. Un week-end pour découvrir des langages corporels, acrobatiques et musicaux, précipités vertigineux d’émotions!

Akosh S., Jörg Müller, Ivan Fatjo, Aydin Teker, João Paulo Dos Santos, Rui Horta, Yoann Bourgeois, Mathurin Bolze, Marlène Rostaing, Pascal Contet
Festival C du cirque? S de la danse?

Akosh S., Jörg Müller et Ivan Fatjo, Rêvolutions, 2012.
Trio/ tubes, saxophone et danse – création – durée 1 h
Trois artistes réunis dans un dialogue imprévisible, unique. Des tubes métalliques suspendus à sept mètres du sol, Jörg Müller jongle et souffle, faisant écho aux improvisations instrumentales d’Akosh S. La musique aux éclats de jazz au cœur de la constellation entraîne le manège gravitationnel des tubes en mouvements et du corps dansant d’Ivan Fatjo. Fusion/collision, attraction/répulsion, les forces en présence s’amusent du vide. Les virtuoses font jaillir la vie de cette danse en ondes tournoyantes et fascinent le spectateur convié à cet envol magique. La rencontre d’Akosh S. et de Jörg Müller a donné naissance à un premier duo en 2011, la Ferme du Buisson présente la création de ce nouvel opus en trio.

Le musicien Akosh S. a collaboré pendant plusieurs années avec François Cervantes et le théâtre de l’Entreprise et travaille également avec le CNAC. Musicien iconoclaste, il explore aussi bien les musiques traditionnelles que le free jazz. Il multiplie les collaborations musicales avec Noir Désir, Denis Charolles, eRikm, Gildas Etevenard, Joëlle Léandre, Frédéric Nevchehirlian. Il écrit et interprète la musique de plusieurs spectacles du chorégraphe Joseph Nadj.

Jongleur, danseur, diplômé du CNAC en 1994, Jörg Müller a créé : Les tubes (1993), Mobile (1994) travail autour de tubes sonores suspendus, C/O (2001) performance dans un tube rempli d’eau. En 2003 il invente Performance Research Experiment # avec Jess Curtis, entre cirque et danse. Il a travaillé avec Phillipe Goudard (Cirque Nu), Bernard Kudlak (Cirque Plume) mais aussi avec les chorégraphes François Verret et Kitsou Dubois. Il a également travaillé avec le Collectif Anomalie, sur la création de Mister Monster à la Ferme du Buisson en janvier 2011. Il fait désormais partie de la Compagnie Mark Thompkins où il découvre la composition instantanée et la contact improvisation.

Ivan Fatjo étudie la musique et le théâtre au Conservatorio Castella puis la danse au CNDC d’Angers de 2001 à 2003. Il collabore avec Joëlle Bouvier, Cyril Davy, Jimmy Ortiz, Claude Brumachon, Abou Lagraa, Nathalie Béasse et la Cie Androphyne, Carole Bonneau, Hans Van Den Broeck, Josef Nadj, Pascal Merighi, Estelle Delcambre, Akosh Szelevényi et Gildas Etevenard.

Aydin Teker, aKabi, 2006.
pièce pour 5 danseurs – durée 1 h
Une chorégraphie époustouflante pour des corps acrobates juchés sur des plateformes démesurées. Dans aKabi – né du mot ayakabbi ou le soulier en turc – la chaussure se déforme et donne naissance à des êtres fantastiques… L’accessoire démesurément compensé, arrondi, allongé, est ici au danseur ce que la balle est au jongleur : une extension poétique du corps organique. Jouant avec l’apesanteur et l’équilibre, ce corps devenu fragile tente d’apprivoiser les prothèses qui bouleversent son rapport au sol, à l’espace, à l’autre. aKabi a été créée il y a 7 ans par Aydin Teker – figure de proue de la chorégraphie contemporaine en Turquie. Cette pièce emblématique du travail de l’artiste n’a pas été jouée en France depuis sa première présentation en 2006…

Professeur à la personnalité charismatique, Aydin Teker a influencé toute la nouvelle génération des artistes chorégraphes d’Istanbul. C’est en indépendante et solitaire qu’elle imagine et fait évoluer ses propres créations, tel le fameux projet performatif Agulos, qui a connu six variantes évolutives dans des lieux publics insolites entre 1995 et 1998. En 2004, Aydin Teker avait déjà présenté en France STKH, un solo construit autour de la relation des pieds avec le reste du corps. Avec aKabi, résultat d’un travail extrêmement rigoureux avec ses danseurs et des chausseurs, elle tente une nouvelle expérience sur le fil de l’équilibre.

João Paulo Dos Santos, Rui Horta, Contigo
Cie O Último momento
solo / mât chinois et danse – durée 30 min
L’homme jauge, hésite, se hisse et s’enroule autour du mât, se jette avec violence, caresse avec douceur l’agrès qui semble prendre vie. De la rencontre avec Rui Horta chorégraphe, João Paulo Dos Santos – acrobate virtuose d’une figure spectaculaire, le salto sur mât chinois – crée un corps à corps vertigineux duquel émane une puissante sensualité… amoureuse.

Artiste de cirque au mât chinois, João Paulo Dos Santos a été formé d’abord à Chapitô, l’école de cirque de Lisbonne, puis à l’école des arts du cirque de Rosny. Il fait partie du collectif d’artistes Le Cheptel Aleïkoum, qui réunit les artistes de la 15ème promotion de l’école nationale des arts du cirque de Châlons-en-Champagne. Il a notamment travaillé avec Roland Shön, Philippe Genty et Félix Ruckert.
Danseur et chorégraphe, Rui Horta commence la danse au sein du ballet Gulbenkian. Après huit ans passés à New York, il revient à Lisbonne, considéré comme un pionnier de la nouvelle danse portugaise. Il est aujourd’hui à la tête d’un centre de recherches pluridisciplinaires installé à Evora (Portugal).

Cie Yoann Bourgeois et Mathurin Bolze, Cavale — Recherche de la base et du sommet
duo / trampoline et danse – durée 22 min
Un espace blanc épuré – la base?, un escalier menant à l’infini, un trampoline propulsant aux nuages – le sommet? Les corps des deux artistes – fins acrobates – jouent des forces physiques pour créer une ode à l’apesanteur, à la suspension, au vertige… La poésie est là et vous guide vers les sommets, êtes-vous prêts?

Acrobate, acteur, jongleur, danseur Yoann Bourgeois est avant tout joueur. Diplômé du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne et du Centre National de la Danse Contemporaine de Angers, il collabore avec Alexandre del Perrugia, avec Kitsou Dubois pour des recherches en apesanteur. Il devient ensuite artiste permanent du Centre Chorégraphique National de Rilleux-la-Pape, compagnie Maguy Marin. Il installe sa compagnie à Grenoble et fonde l’ Atelier du Joueur, centre de ressources nomade pour le spectacle. L’Art de la Fugue, qui fait suite à un vaste chantier d’écriture de petites pièces de cirque, sera créé au Théâtre Monfort au 22 mai au 9 juin 2012.

Mathurin Bolze s’initie au spectacle avec le metteur en scène Jean-Paul Delore (quatre créations) puis effectue un stage chez Archaos (Tournée Métal clown) avant d’intégrer le Centre National des Arts du cirque. A sa sortie, il rejoint le collectif de cirque Anomalie (qui a présenté Mister Monster en 2011 à la Ferme). En 2001, il est co-fondateur de la compagnie Les Mains les Pieds et la Tête Aussi. Il a également collaboré avec le Collectif GdRA sur la création de Singularités ordinaires présenté à la Ferme en 2007. En 2009, il reçoit le prix «arts du cirque» de la SACD.

Cie Yoann Bourgeois, Fugues/ Balles
solo / jongle musicale et chorégraphique – durée 7 min
Retrouvez Yoann Bourgeois dans ce court morceau de jongle musicale et chorégraphique sur le contrepoint n°2 de L’Art de la fugue de Bach… Un éphémère de poésie visuelle, magistral.
Marlène Rostaing, Pascal Contet, Mise en plis
duo improvisation accordéon, danse et voix – durée 20 min
Rencontre sur l’instant présent: le souffle de l’accordéon, l’onde du corps et le fil de la voix. Une danse des sens inépuisable.
Après l’école Marcel Marceau et l’école de cirque le Lido a  Toulouse, Marlène Rostaing crée Le Bal en 2007 coproduit par Josef Nadj et son équipe, avec qui elle travaille en 2008 sur le spectacle Entracte. En 2009, elle fonde la Compagnie Davaï avec Anastasia Hvan. Elle a déjà collaboré avec Pascal Contet lors du festival Jazz Nomade – La Voix est Libre 2010.

samedi 12
14h – 21h Plus de croissance : un capitalisme idéal … exposition au Centre d’art contemporain
16h30 Cie O Último momento, João Paulo Dos Santos et Rui Horta, Contigo
17h30 Cie Yoann Bourgeois et Mathurin Bolze, Cavale – Recherche de la base et du sommet
18h30 Akosh S. / Jörg Müller / Ivan Fatjo, Rêvolutions
20h45 Aydin Teker, aKabi

dimanche 13
14h – 21h Plus de croissance: un capitalisme idéal…, exposition au Centre d’art contemporain
15h Cie O Último momento, João Paulo Dos Santos et Rui Horta, Contigo
16h Cie Yoann Bourgeois, Fugues / Balles
16h30 Akosh S. / Jörg Müller / Ivan Fatjo, Rêvolutions
18h Marlène Rostaing et Pascal Contet, Mise en plis
18h30 Cie Yoann Bourgeois et Mathurin Bolze, Cavale – Recherche de la base et du sommet
19h15 Aydin Teker, aKabi