DANSE | FESTIVAL

Artdanthé. Fail better, Un Petit peu de Zelda, Fractal

24 Fév - 24 Fév 2015
Vernissage le 24 Fév 2015

Dans le cadre du 17e festival Artdanthé, le théâtre de Vanves programme une soirée exceptionnelle avec trois propositions réunissant la plasticienne Doriane Souilhol, le chorégraphe Clément Thirion et le  metteur en scène Yves-Noël Genod.

Yves-Noël Genod, Doriane Souihol, Clément Thirion
17e Festival Artdanthé.
Fail better, Un Petit peu de Zelda, Fractal

Doriane Souihol, «Fail better» (exposition ART du 24/02 au 14/03). Galerie du théâtre, 18h30
Avec «Fail better» Doriane Souilhol questionne moins l’échec que le désir. Du latin desiderare, souhaiter le retour d’un astre favorable, suivre son étoile. Le désir — cet élan qui n’est pas sans rappeler les élans mystiques vers les cieux — est cette quête cent fois recommencée de l’artiste qui va d’essais en ratages, d’échecs en nouveaux espoirs… Try again. Fail again. Fail better. Nous donne-t-elle à voir ses échecs? Non, plutôt ses désirs qui se dévoilent d’une image à l’autre et sa quête d’absolu. Les œuvres données à voir sont composées d’images découpées, trouées, occultées ou voilées et présentées sous forme d’installation. Devant des images «défaillantes», évidées ou évanescentes, on s’interroge sur ce qui a été dérobé à la vue puis on s’émeut d’une poétique de la chute (de papiers, d’étoiles ou de l’artiste). On découvre des sérigraphies aux infimes variations faites de presque rien. On touche des yeux la matière du papier. On touche du doigt le point de bascule, l’entre-deux, où l’image se fait sculpture et la sculpture image. Avec l’exposition «Fail better», Doriane Souilhol nous invite à déplacer notre point de vue sur les images, entre imagination, matérialité et sensibilité.

Yves-Noël Genod,
Un petit peu de Zelda (recréation danse). Salle Panopée, 19h30
«Un petit peu de Zelda, c’est d’abord l’installation in situ d’un dispositif lumineux inventé par Philippe Gladieux appelé «shape», une lumière organique tout autant que mentale (on peut aller y projeter nos choses, nos angoisses, notre être). Ça ne veut pas dire qu’il n’y a plus besoin d’interprètes, non, mais je voudrais faire entrer autre chose que les hommes dans mes spectacles, je voudrais y faire entrer les bêtes, les plantes, les pierres, la lumière. Je voudrais y faire entrer le monde…» YNG

Clément Thirion (Kosmocompany), Fractal (étape de travail). Théâtre, 21h
Fractal a pour ambition de tendre un miroir à notre propre solitude et à notre fantasme de l’autre. Sur scène, une communauté humaine se tisse autour d’un individu dans l’attente d’un signal provenant d’une civilisation extra-terrestre. Liant la parole, la musique et la chorégraphie, Fractal développe la poétique d’un univers mathématique et métaphorique, où tout mouvement vers l’autre n’est qu’un trajet vers soi. L’espace-temps de la représentation, son terrain de jeu, est cette zone du milieu qui caractérise l’être humain, situé entre le microscopique et le macroscopique, le futile et le primordial, l’utopie et la réalité, l’individu et le groupe. Les corps, guidés par la rigueur de la géométrie, entament une marche à la fois complexe, hypnotique, aliénante et absurde. Une danse oscillant entre profonde nécessité et pure vacuité, où la structure devient sensation et la mathématique devient charnelle. En partenariat avec l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire Arts-Sciences du CNES.

Informations
Théâtre de Vanves + Salle Panopée
Le mardi 24 février 2015
Exposition du 24 février au 14 mars 2015