ART | EXPO

Faster

19 Oct - 19 Déc 2015
Vernissage le 19 Oct 2015

Shila Khatami ne joue pas seulement avec la tradition de la peinture abstraite, questionnant le geste et la géométrie. Elle développe une peinture qui dans son historicité est chargée d’informations issues de la société d’aujourd’hui. Dans cette exposition, elle apporte une vision nouvelle de la notion de vitesse.

Shila Khatami
Faster

L’artiste berlinoise Shila Khatami crée des pièces qui sont parfois de grands formats, le plus souvent non-figuratives, et volontairement inscrites dans un champ de tension où se rejoignent peinture abstraite, pop art et design contemporain.

L’installation Need for Speed (2015) tient une place centrale et prédominante dans son exposition «Faster». Réalisée à partir d’une laque de protection pour métal appliquée sur 40 plaques d’acier, la peinture remplit l’ensemble du mur arrière de la galerie et s’élève de sa partie inférieure qui s’étend au sol sur 5,13 m de long. Ce n’est pas un hasard si le motif peint — aussi bien lapidaire et sommaire que constructiviste et abstrait — qui consiste en une grille de lignes se rétrécissant vers l’horizon, rappelle les drapeaux à damiers noirs et blancs des courses automobiles. Cette peinture chargée de symboles n’est pas perçue dans les salles de la galerie comme une forme de mise à distance génératrice d’objectivité, au contraire le spectateur est déjà presque dans la peinture et, comme dans le jeu vidéo évoqué dans le titre de la pièce, fait aussi partie intégrante et active de la composition visuelle.

Kreuzung rappelle l’iconographie familière d’un déplacement rapide. Les bandes qui sont appliquées avec un rouleau à laque font penser à des traces de pneus telles que l’on peut en voir à un croisement (de rue). Ces lignes s’opposent à celles de Need for Speed, les unes attirant le regard à l’intérieur de l’espace, les autres l’emmenant à l’extérieur.

Shila Khatami ne joue pas seulement à nouveau avec la tradition de la peinture abstraite en contaminant sa revendication d’autonomie avec diverses vues sémantiques de la vie moderne, elle apporte aussi une vision nouvelle de la notion de vitesse, «fast» (rapide). Et ce dans une mise en scène de son propre jeu artistique.

Cette accélération qui, selon Paul Virilio, donne aujourd’hui la mesure dans pratiquement tous les domaines de la vie, est également abordée dans les autres pièces de l’exposition. Néanmoins jamais sous la forme d’une théorie illustrée, mais plutôt à travers la grammaire esthétique des toiles elles-mêmes et notamment par ce dualisme entre gestes rapides et géométrie statique très cher à Shila Khatami.