DANSE | SPECTACLE

Family Machine

22 Jan - 25 Jan 2020
Vernissage le 22 Jan 2020

La prose de Gertrude Stein se chante et se danse dans la pièce chorégraphique Family Machine de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, qui explorent un sujet aussi ancien qu'actuel : la famille.

Fondée en 1997 par les metteuses en scène Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, la compagnie « Toujours après minuit » a réalisé plus d’une vingtaine de pièces de théâtre et de chorégraphies. En 2019, leur spectacle Portrait Gertrude Stein relatait la vie de la célèbre écrivaine, essayiste et collectionneuse d’art américaine. Désormais, elles adaptent l’un de ses livres dans le spectacle Family Machine, entre théâtre, danse et musique.

Family Machine : une étude sur la famille

La pièce chorégraphique Family Machine puise son inspiration dans le roman de Gertrude Stein, The Making of Americans : Being a History of Family’s Progress (1925), traduit en français sous le titre Américains d’Amérique. L’ouvrage de près de mille pages relate la vie d’une famille américaine dont l’histoire débute en Europe. Ces immigrés ont mis pied sur le nouveau continent en quête d’une vie meilleure et ont surmonté les obstacles pour s’y trouver chez eux. Leur parcours se déroule sur trois générations cours desquelles naissances, vies et morts ne cessent de se succéder. L’individu se sent ainsi papillon dans cet enchaînement sempiternel de générations. Pourtant, les rôles demeurent : il y aura toujours des grands-parents, des parents, des enfants, etc. Gertrude Stein comme Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna explorent ainsi les fonctions attachées à chaque membre de la famille.

Family Machine : de l’écriture à la scène, de la poésie à la danse

C’est le style du livre qui a orienté la compagnie vers l’idée d’une adaptation non seulement théâtrale mais aussi chorégraphique. L’écriture dite « cubiste » de Gertrude Stein est pleine de reformulations, de répétitions, de sonorité : « Il y a des familles où les gens vraiment ont l’esprit de famille. Il y a des familles où sans se lasser on a l’esprit de famille. Il y a des familles où l’on se rappelle que l’on est tous membres de la même famille. Il y a des familles où certains ont vraiment joué le rôle de fille ou de fils. Il y a des familles où l’on est vraiment membres de la famille ».

Cela donne au texte une qualité musicale et rythmique qui n’a pas manqué de le faire paraître, aux yeux de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, comme une partition musicale sur laquelle on pouvait chanter et danser. Le groupe d’interprètes de la pièce comprend ainsi autant d’acteurs que de danseurs, dont la voix et le corps sont entièrement mobilisés pour retranscrire la mélodie du roman de Gertrude Stein.