DANSE | SPECTACLE

Faits d’hiver. Opening Night

24 Jan - 29 Jan 2013
Vernissage le 24 Jan 2013

Pour la 15ème édition du festival Faits d’hiver, Mark Tompkins présente Opening Night. Cette pièce est la rencontre entre deux show men accomplis et complémentaires. Dans la vraie tradition du vaudeville américain, Mr. T, le vieux routier, et Junior, le jeune loup, vont se confronter et échanger leur fougue et leur savoir-faire.

Faits d’hiver

Mark Tompkins, Opening Night

Ensemble, avec leurs numéros déjantés de song-and-dance, ils vont s’aventurer devant et derrière le rideau magique du vaudeville et du music-hall. Intrépides et complices, nos deux lascars vont survoler l’histoire du vaudeville, et l’Histoire tout court, avec un sourire aux lèvres, une chanson dans leurs cœurs et un éclat brillant sur leurs chaussures!

La Crise? Quelle Crise?
There’s No Business Like Show Business!

Avec leurs numéros de song-and-dance tragi-comiques, ils nous parlent des thèmes universels de la vie, l’amour et la mort. C’est aussi une fable divertissante sur la transmission joyeuse mais parfois difficile entre un show man vieillissant et son jeune protégé. L’amour commun qu’ils partagent pour le music-hall et le vaudeville est le point de départ de leur rencontre et de leur confrontation.

Le spectacle est construit selon ces traditions, avec une succession de numéros dansés, chantés et joués. Quelque peu irrévérencieux, les deux protagonistes juxtaposent les danses populaires d’hier comme les claquettes et le soft shoe avec les rythmes corporels et le beat box d’aujourd’hui.

«Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je considère Opening Night de Mark Tompkins comme l’un des temps forts d’ImPulsTanz 2012. Bien que présenté comme une courte histoire de vaudeville fait avec peu de moyens, je le vois, dans son essence, comme une contemplation mélancolique de la vie, de l’amour et du vieillissement. Il m’a fait rire, il m’a fait pleurer, et il est encore avec moi plusieurs jours après.»
par Iva Nerina Sibila

Conception et chorégraphie: Mark Tompkins en collaboration avec Mathieu Grenier
Interprétation: Mark Tompkins, Mathieu Grenier, Rodolphe Martin, Jean-Louis
Badet Scénographie et costumes: Jean-Louis Badet
Lumière et régie générale: Rodolphe Martin
Collaboration à la mise en scène: Frans Poelstra
Assistante: Alix Denambride

Production: La Cie I.D.A. Mark Tompkins
Avec le soutien de micadanses Paris et ImPuls-Tanz, Vienna International Dance Festival
Remerciements: Muriel Herman
La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France au titre de l’Aide à la compagnie.

Repères biographiques
Danseur, chorégraphe et pédagogue américain, Mark Tompkins vit en France depuis 1973.

Après une série de solos et spectacles collectifs, il fonde en 1983 la compagnie I.D.A., International Dreems Associated. Au fil du temps, sa manière unique de fabriquer des objets performatifs non identifiés est devenue sa signature.

Solos, pièces de groupe, concerts et spectacles mêlant la danse, la musique, le chant, le texte, la vidéo, sont les étapes de ce parcours initié au début des années 70 et poursuivi avec la complicité du scénographe et costumier Jean-Louis Badet depuis 1988.
Il mène aussi une recherche sur l’improvisation et la composition instantanée à travers son enseignement et des performances avec d’autres danseurs, musiciens, éclairagistes et vidéastes.
Lauréat du Concours de Bagnolet en 1984, il réalise un triptyque Trahisons: Men, Women, Humen, inspiré par l’étude du corps humain en mouvement du photographe Eadweard Muybridge, présenté dans son intégralité au Festival Montpellier Danse en 1987.
Il poursuit son travail en créant La Plaque Tournante, série de spectacles comprenant de la danse, de la musique, de la vidéo et de la lumière, avec sa compagnie et des artistes locaux dans dix villes européennes.
Il crée et danse par la suite de nombreuses pièces dont des solos (La Valse de Vaslav 1989, Under My Skin 1996, Song and Dance 2003), des comédies musicales (La vie rêvée d’Aimé 1999, remiXamor 2000, Black’n’blues 2010), des pièces de groupe (Animal Mâle 2005, Animal Female 2007), des vaudevilles (Channels 1994) ou encore des performances (Projet de recherche: En Chantier 2001-2004).

En 2008, il reçoit le Prix Chorégraphie de la SACD pour l’ensemble de son œuvre.

Mathieu Grenier étudie la musique, le théâtre et la danse contemporaine au Conservatoire Régional de Bordeaux. En 2009, il participe à la formation ex.e.r.ce au CCN de Montpellier auprès de Mathilde Monnier, Mark Tompkins, Loic Touzé et Stéphane Bouquet.
Il rejoint la compagnie I.D.A. en 2010 dans Black’n’blues.
En 2012, il crée deux duos, When I don’t dance I collect crystal balls avec Magdalena Chowaniec à Tanzquartier à Vienne, et Petit éloge 2 avec Julie Oosthoek au Cuvier – CDC Aquitaine.
Il est musicien, compositeur et arrangeur du groupe The Toys.