ART | CRITIQUE

Faces

PMagali Lesauvage
@07 Juin 2008

La galerie gb agency termine la saison avec une exposition collective en référence au film Faces de John Cassavetes, œuvre sur les fluctuations de l’identité. Les quatre artistes réunis renouvellent la question du portrait, non comme représentation, mais dans une logique dynamique de révélation.

Pour de nombreux artistes actuels, le portrait comme représentation n’est plus. Dans une époque où l’identité se perd dans la multiplication des possibles facettes d’une personnalité, il semble que le portrait en tant que simple illustration d’une apparence n’ait plus lieu d’être. C’est déjà ce que montrait John Cassavetes en 1968 dans son film Faces, où Gena Rowlands, John Marley et Lynn Carlin se trouvaient engoncés dans des apparences trompeuses, en quête d’eux-mêmes.

La vidéo PS (2002) de l’artiste américaine Margaret Salmon est proche non seulement de l’esthétique, mais également du propos du film de Cassavetes. Filmé en noir et blanc, un homme est décrit dans des tâches banales, tandis que la bande-son nous fait entendre une violente dispute entre celui-ci et une femme. Margaret Salmon fait mentir l’image et détourne l’illusion des apparences en révélant les failles de l’individu non perceptibles par le seul portrait visuel.

A rebours de ce portrait impressionniste, l’artiste lituanien Deimantas Narkevicius présente la construction plastique d’un visage, celui de Karl Marx, qui ne livre rien d’une personnalité, mais les éléments esthétiques d’une idéologie muée en sculpture.
Pour le film The Head (2007), Deimantas Narkevicius a rassemblé des images d’archives montrant l’élaboration par le sculpteur Lew Kerbel d’un monument babylonien, inauguré en 1971 à Chemnitz, en Allemagne de l’Est, et dédié à l’auteur du Capital. Le portrait est ici totalement vidé de sa substance intime pour n’être que la vitrine d’une idéologie politique, le socialisme, par le biais d’une esthétique codifiée.

Dans l’installation Herbier (2008), Mark Geffriaud réinvente la pratique de l’herbier en faisant alterner sur les pages d’un livre des diapositives projetées et apparaissant en transparence. Il associe ainsi souvenir et apparition, dans un dialogue entre deux réalités.

La danoise Pia Rönicke, qui participait au début de l’année à l’exposition «Cinematic Panorama» à la galerie gb agency, travaille également sur l’idée de projection. Le projet présenté ici, Without a Name (2004), est assez différent de ses précédentes œuvres basées sur la relation entre image et architecture. Pia Rönicke s’est intéressée à la vie d’une designer danoise, Mme Le Klint, qui s’est vue dépossédée de ses créations, et dont le nom est aujourd’hui associé à une entreprise commerciale. Rassemblant images et objets qui mêlent réalité et fiction, l’artiste brouille les pistes et suggère que tout portrait, même élaboré de manière périphérique et documentée comme ici, est impossible.

Mark Geffriaud
Herbier, pages 9-10, 2008. Installation : dispositif spatial, projection de diapositives, caroussel de 80 diapositives, page de livre, plaque en plexiglas, socle. Ouverture du cadre: 15,5 x 20,5 cm – Dimension de la plaque: 30, 5 x 35,5 cm
Herbier, pages 19-20, 2008. Installation : dispositif spatial, projection de diapositives, caroussel de 80 diapositives, page de livre, plaque en plexiglas, socle. Ouverture du cadre: 14, 5 x 22, 5 cm – Dimension de la plaque: 29, 5 x 38 cm
Herbier, pages 125-126, 2008. Installation : dispositif spatial, projection de diapositives, caroussel de 80 diapositives, page de livre, plaque en plexiglas, socle. Ouverture du cadre: 21,5 x 29,5 cm – Dimension de la plaque: 36, 5 x 44,5 cm

Deimantas Narkevicius
Der Kopf (The Head), 2007. Film 35 mm, images d’archives transféré sur DVD, couleur et N&B, son (V.O. russe et allemand, sous-titres anglais). 12 min

Pia Rönicke
Paper Lamp, Untitled + Window, Le Klint Shop, Copenhagen + Do It Your Self, 2004. Lampe unique et  diptyque de photographies. 43 x 63 cm et 20 x 29 cm
Window, Le Klint Shop, Copenhagen + Do It Your Self, 2004. Diptyque de photographies . 43 x 63 cm et 20 x 29 cm
Letter, 2004. Diptyque de photographies. 15 x 22 cm chacune
— Le Klint Shop, Copenhagen + Album, Le Klint Biography, 2004. Diptyque de photographies couleurs. 43 x 63 cm et 20 x 29 cm
Display, Original Le Klint Lamp 1960s, 2004. Photographie couleur. 43 x 63 cm
Success On The Screen, 2004. Diptyque de photographies. 29 x 43 cm chacune
Folding of Lamp, 2004. Diptyque de photographies couleur. 43 x 32,25 cm chacune

Margaret Salmon
PS, 2002. Projection vidéo. Films 16 mm et super 8 transferés en DVD.

AUTRES EVENEMENTS ART