ART | EXPO

Face to Face IV

19 Oct - 21 Déc 2013
Vernissage le 19 Oct 2013

Anthony McCall, sculpteur de l’immatériel présente une double projection dont les images se font face, et offrent dans un jeu continu une chorégraphie nouvelle où les lignes se répondent et s’accordent. De la variété de courbes et de droites émerge un dialogue qui confère une dimension narrative à l’œuvre.

Anthony McCall
Face to Face IV

Anthony McCall, sculpteur de l’immatériel présente une double projection dont les images se font face, et offrent dans un jeu continu une chorégraphie nouvelle où les lignes se répondent et s’accordent. De la variété de courbes et de droites émerge un dialogue qui confère une dimension narrative à l’œuvre.

Bien plus, c’est l’idée d’une réelle complémentarité qui est mise en avant à travers le choix du positionnement des deux projecteurs à hauteurs différentes. Les formes, nées du ballet des deux faisceaux, tendent vers un emboîtement parfait.

Dans les œuvres horizontales de l’artiste, il y a le dessin en mouvement sur le mur et la forme volumétrique dans l’espace matérialisée par le brouillard. Ces deux aspects fondamentaux de l’œuvre sont réinterrogés dans cette installation d’une forme nouvelle. Les deux faisceaux sont l’un à côté de l’autre, mais les projecteurs sont orientés dans des directions opposées. Dans ce face-à-face, le spectateur peut à la fois suivre le dessin sur le mur et être dans la forme volumétrique produite par l’autre projecteur.

A travers cette construction en miroir se créé une temporalité des plus spécifiques. Au temps long de la projection vient s’ajouter l’idée d’une simultanéité et d’une continuité qui donnent à Face to Face IV un caractère infini. La matérialisation de la lumière met l’accent, comme le rappelle Philippe-Alain Michaud, «sur le geste même de la projection». Elle permet de donner une place décisive au public: «le spectateur se trouve désormais à l’intérieur du film, conçu non plus comme une forme circonscrite dans un espace donné au préalable, mais comme le champ lui-même dans lequel se constitue l’expérience».

Anthony McCall expose également un ensemble de dessins, études pour la mise en scène d’Eclipse, spectacle en collaboration avec le chorégraphe Jonah Bokaer.

Vernissage
Samedi 19 octobre 2013 à 18h