ART | EXPO

Eyes Wide Open

25 Août - 07 Oct 2017
Vernissage le 26 Août 2017

L’exposition « Eyes Wide Open » à la galerie marseillaise Béa-Ba rassemble des peintures d’Ulrich Wellmann, acteur majeur du colourpainting. Des œuvres à l’huile et à l’aquarelle, sur toile, sur papier et plexiglas, qui explorent les enjeux fondamentaux de la peinture : la couleur, la matière, l’image.

L’exposition « Eyes Wide Open » à la galerie Béa-Ba, à Marseille, présente des peintures d’Ulrich Wellmann, un ensemble d’œuvre focalisé autour de la couleur.

La peinture d’Ulrich Wellmann donne corps à la couleur.

Si les peintures d’Ulrich Wellmann se déploie sur des supports variés des plus traditionnels tels que la toile ou le papier au plus original plexiglas, elles ont en revanche un enjeu central : la couleur. Celle-ci s’inscrit parmi les interrogations fondamentales de la peinture auxquelles s’intéresse le peintre allemand qui joue un rôle majeur dans le colourpainting.

La pratique picturale d’Ulrich Wellmann vise à donner corps et rendre palpable la présence de la couleur. Au-delà de leur support, les œuvres agissent sur leur environnement. Ainsi, elles modèlent leur propre mur d’accrochage par un travail sur le matériau qui font dépasser des fragments de papier d’une toile peinte ou encore une peinture sur papier n’occuper qu’une partie de la surface, un large bord étant laissé vierge et un autre, également blanc, étant découpé de façon crénelée.

« Eyes Wide Open » : une expérience visuelle et physique

La surface d’accrochage mais aussi l’espace environnant, la lumière semblent influencés par les peintures d’Ulrich Wellmann qu’ils accueillent, et imprégnés des sensations chromatiques qu’elles génèrent. Le titre de l’exposition, « Eyes Wide Open » (L’œil grand ouvert) fait précisément allusion à l’expérience, visuelle et plus largement physique, que les œuvres d’Ulrich Wellmann font naître.

Le débordement de la peinture hors de son support en deux dimensions s’observe dans les aquarelles d’Ulrich Wellmann où les caractéristiques matérielles du papier sont pleinement exploitées. Le plasticien révèle cette matérialité par des actions de grattage, pliage, découpage, arrachage et froissement du papier avant de le peindre. Les traces ainsi créées guident l’acte pictural qui y répond par un travail subtil de la couleur destiné à développer l’image.

AUTRES EVENEMENTS ART