DANSE | SPECTACLE

Exuvie

04 Oct - 05 Oct 2014
Vernissage le 04 Oct 2014

Tous deux chorégraphes et interprètes, Jonathan Pranlas et Christophe Béranger ont conçu le projet Exuvie comme la mise en parallèle des métamorphoses de la matière et des mutations du corps. Au terme d’une résidence «Danse et architecture, avec éléments solides et liquides » et de multiples expérimentations, ils élisent la cire comme matière de prédilection, mettent en place une collaboration avec une artiste, Laurianne Seux, et en travaillent les propriétés plastiques, au sens fort, révélant les mouvements dansés de sa nature changeante.

Christophe Béranger, Jonathan Pranlas-Descours (Compagnie Sine qua non)
Exuvie

L’exuvie est l’enveloppe que certains animaux rejettent lors de la mue. Ce phénomène leur permet de croître, mais aussi de se détoxiquer, de faire peau neuve. C’est en se glissant sous un parterre de cire encore presque liquide que les deux danseurs s’offrent ici une nouvelle peau, malléable, mais qui impose aussi ses propres exigences puisque sa consistance ne cesse d’évoluer. En la modelant, ils s’en extirpent, dansant avec elle, à l’écoute l’un de l’autre mais aussi de cette matière «vivante» devenue danseuse en puissance. Durcie, bâtie, elle occupe l’espace au même titre que le duo et le pousse à inventer une nouvelle façon d’évoluer ensemble.

Selon leurs propres termes, la pièce se conçoit comme «pièce hybride, une scénographie en mouvement, une architecture construite a partir du liquide, une perception solide du temps, un espace organique conçu pour être chorégraphie». Pour ce faire, ils placent la cire au coeur de leur dispositif scénique: «La pièce façonne le temps et l’espace à travers la matière, donne une forme tangible à ce qui semblait impalpable. La cire devient alors une troisième identité scénique peut émerger entre les deux danseurs, grâce à une vision architecturale de la chorégraphie. La cire : une matière autonome, aux propriétés autant liquides que solides, capable de sculpter l’espace, de s’édifier mais aussi de fondre ou de s’évaporer. Une matière organique, odorante, incolore, avec une temporalité propre, capable d’être en prise avec le corps, d’envelopper ce dernier mais également de constituer des paysages se jouant de la perception de l’espace et du temps.» Cie Sine qua non

Concept-Performance:
Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Musique live: Damien Skoraki et Yohan Landry
Collaboration–Plasticienne: Laurianne Seux
Lumière: Olivier Bauer

Informations
Centre Pompidou-Metz, Studio
Les samedi 04 et dimanche 05 octobre 2014, à 16h00
Durée: 1h10