ART | EXPO

Extracto

13 Mar - 15 Mai 2010
Vernissage le 13 Mar 2010

L'exposition rassemble une sélection de dessins d’artistes contemporains sud-américains n’ayant pour la plupart jamais exposé à Paris. Ces œuvres sont chargées, silencieuses, contenues, elles sont des univers dans lesquels il faut prendre le temps d’entrer, un peu à tâtons.

Communiqué de presse
Ernesto Ballesteros, Johanna Calle, Matías Duville, Voluspa Jarpa, Cristina Llano, Alvaro Oyarzún, Edwin Sanchez
Extracto

La galerie Catherine Putman présente, sur une proposition d’Albertine de Galbert, une sélection de dessins d’artistes contemporains sud-américains.

Ce projet est né d’un désir commun d’extraire de leur confidentialité ultramarine les travaux de ces artistes singuliers, n’ayant pour la plupart jamais exposé à Paris.

La galerie Catherine Putman a choisi de montrer leurs travaux parce qu’ils sont surprenants, parce qu’ils n’évoquent pas seulement les contextes personnels, politiques ou historiques dans lesquels ils ont été produits, mais répondent de manière parfois impulsive, parfois obsessionnelle ou discrète, à une véritable nécessité.

Ces œuvres sont chargées, silencieuses, contenues, elles sont des univers dans lesquels il faut prendre le temps d’entrer, un peu à tâtons.

Ernesto Ballesteros
Les lignes d’Ernesto sont des histoires. De choix, de liberté, de possibles, de sensations. On peut y lire l’obsession ou la légèreté, l’angoisse des grands «pourquoi ?» de l’existence, ou simplement laisser à son regard un moment de vagabondage.

Johanna Calle
Johanna transcrit Le Procès de Kafka jusqu’à en faire un objet calligraphique, décroche les lignes des feuilles de comptabilité, perfore les comptes rendus officiels du gouvernement colombien qu’elle a copiés. Ces œuvres sont des textes-matières dont elle absorbe le sens pour les détourner.

Matías Duville
Ces dessins sont des paysages décharnés, des réalités à l’envers, des phénomènes naturels inventés. On se sent comme devant les paysages d’hiver de Caspar David Friedrich. C’est à la fois poétique et brutal.

Voluspa Jarpa
«Plaga»: des nuées d’hystériques en plein vol appliquées sur le papier au moyen de tampons réalisés à partir des photographies documentaires des séances d’hypnose menées par le docteur Jean-Martin Charcot à la fin du XIXe siècle. Voluspa sera exposée à la Maison de l’Amérique Latine du 8 avril au 12 mai 2010.

Cristina Llano
«Abrazos»: cette série de deux cents dessins dédiés à son frère abattu par la guérilla colombienne sont autant de personnages enlacés. On y voit ce que l’on veut, un enfant et sa mère, des amants, des amis… Les dessins de Cristina ne sont pas seulement l’expression d’un traumatisme personnel, ce sont des gestes de liberté.

Alvaro Oyarzún
Alvaro est autodidacte. Il dessine des scènes d’un baroque inouï, entre extrême violence et humour noir. Pour s’en apercevoir, il faut s’approcher, parce que ses «compositions» mesurent un mètre carré, et que tout y est si petit que l’on peut passer à côté en pensant qu’elles ne sont que la représentation d’un ciel nuageux.
Du 19 février au 18 avril 2010, Alvaro participera l’exposition «Chili, l’envers du décor» à l’Espace Culturel Louis Vuitton.

Edwin Sanchez
Pour réaliser cette vidéo de sept minutes, Edwin est allé chercher des anciens paramilitaires, des anciens soldats de la guérilla colombienne et leur a demandé de dessiner leurs histoires. Le résultat est saisissant. Les voix épaisses de ces hommes, et l’atrocité des histoires racontées contrastent avec la facture enfantine des dessins.

Vernissage
Samedi 13 mars 2010. 14h- 20h.