ART | EXPO

Exposition personnelle

02 Avr - 07 Mai 2005
Vernissage le 02 Avr 2005

Installations, proches de l’architecture, construites à partir de matériaux de récupération et de néons. Il déconstruit pour construire, il oublie pour réapprendre. Ses constructions posent des questions sur l’espace, le temps, la relation aux choses et plus simplement le voyage que représente la vie.

Pedro Cabrita Reis

L’artiste portugais Pedro Cabrita Reis est connu pour ses nombreuses installations, proches de l’architecture, construites à partir de matériaux de récupération et de néons. En 2003, il représentait le Portugal à la Biennale de Venise. En 2004, un grand nombre d’expositions en Europe (Le Grand Café, Saint-Nazaire; Kunsthalle Berne, Berne; Frac Bourgogne, Dijon) et plus récemment au Camden Arts Centre à Londres lui étaient consacrées. Présent sur la scène artistique depuis le milieu des années 80, Cabrita Reis continue à interroger l’espace avec des matériaux issus de l’architecture qui rendent le réel plus poétique.

Les constructions de Cabrita Reis posent de nombreuses questions sur l’espace, le temps, la relation aux choses et plus simplement le voyage que représente la vie. L’artiste adopte une philosophie qui est de déconstruire pour reconstruire avec ce qui existe déjà. Cela l’amène à penser la réalité autrement. Seuls ceux qui se débarrassent de ce qu’ils connaissent déjà peuvent s’ouvrir à une nouvelle réalité, régie par ses propres lois, combinée à des éléments du réel que chacun connaît. Ses créations sont souvent in situ. Surgit ainsi l’idée que le lieu et les matériaux utilisés ne sont que les signes visibles d’un travail beaucoup plus profond qui se nourrit de philosophie et de poésie. L’architecture est une manière d’habiter le monde, une construction fragile de l’homme qui peut se désintégrer à tout moment ou être utilisée à nouveau. Son travail confronte une conscience individuelle subjective à une dimension collective ce qui introduit les notions de mémoire et de voyage.

Ses installations deviennent métaphore en posant la question de la place que chacun occupe dans la vie, d’où l’importance des marches comme dans Northern Stairs et des portes, telles qu’on les retrouve dans la série des Favorite Places. Le néon, qui dégage une lumière froide, permet de jouer avec les différences de températures mais aussi avec le moment, ce qui donne une atmosphère particulière à chaque instant : réminiscence par exemple avec la pièce Some Other Time. Le silence se retrouve aussi dans son travail comme un moment de recueillement qui permet de prendre une distance par rapport à l’oeuvre. The passage of the hours, installation réalisée au Middleheim Museum à Anvers souligne à la fois l’importance du moment et du silence : présentée en extérieur, la pièce se place comme un vestige dans le parc pendant la journée. La nuit, au contraire, elle prend un sens nouveau par l’illumination que créent les néons.

Pour cette première exposition à la Galerie Nelson, Pedro Cabrita Reis proposera une série de nouvelles pièces avec lesquelles il continuera d’explorer la relation qui se crée entre ses installations et l’espace. Présentées à chaque fois comme l’ossature d’une construction passée ou au contraire en devenir, les installations de l’artiste ne cessent de nous surprendre.