ART | EXPO

Exposé

04 Juil - 20 Sep 2009
Vernissage le 04 Juil 2009

Ludiques et spectaculaires, les sculptures géantes de Lilian Bourgeat, artiste atteint par la folie des grandeurs, changent assurément notre manière de voir les objets quotidiens.

Communiqué de presse
Lilian Bourgeat
Exposé

Depuis plus de dix ans, Lilian Bourgeat réalise des installations composées d’éléments surdimensionnés issus de notre quotidien. Leur étonnant changement d’échelle les fait basculer dans un autre univers, celui de l’extra-ordinaire. Ces objets quelconques, en perdant leur insignifiance, acquièrent dès lors une autre autonomie.

L’installation importante créée pour la Chartreuse l’illustre parfaitement: l’oeuvre intitulée Exposé est à expérimenter autant qu’à voir. L’artiste réalise 20 sculptures de rocking-chairs surdimensionnés. La grande église de la Chartreuse deviendra une singulière salle de méditation, où l’on entendra l’écho de la performance/conférence qui s’y sera précédemment déroulée: un exposé de Pascal Beausse sur la question suivante: «pourquoi à travers les différentes époques de l’histoire de l’art, les sculpteurs ont-ils augmenté l’échelle de reproduction des objets et êtres qu’ils représentaient?».

L’exposition présentera également d’autres oeuvres de l’artiste dont certaines encore inédites en France, telle par exemple un crâne surdimensionné, une Vanité qui dans ce site d’origine religieux résonnera tout particulièrement au centre du cloître à ciel ouvert. Dans le déambulatoire, une installation vidéo sur rail, Travelling, visualisera en continu cette Vanité en reprenant le chemin de prière et de silence emprunté jadis par les moniales.

Depuis quelques années, Lilian Bourgeat intègre dans son travail d’autres auteurs ou intervenants. La collaboration avec Pascal Beausse en témoigne. L’ouvrage La Vie d’artiste réalisé avec l’auteur de BD Philippe Wuillemin en est un autre exemple. Les dessins originaux seront exposés.

Lilian Bourgeat, sous des aspects ludiques et spectaculaires, développe une mise en instabilité de nos certitudes: car si ce qui fait repère dans le réel s’inverse, comment y retrouver notre place d’Humain? Et si ce qui est petit devient grand, comment situer notre place dans l’univers?