ART | EXPO

EXPO. Galerie Bailly : Premiers Choix

30 Juil - 03 Sep 2007

A l’occasion du trentième anniversaire du Carré Rive Gauche, la Galerie Bailly inaugure son nouvel espace contemporain. Peintures, vidéos, photos, installations soufflent un vent nouveau sur le quartier des antiquaires.

Premiers Choix
Première exposition d’art contemporain de la galerie Bailly, première rencontre pour la plupart des artistes de la galerie, «Premiers choix» se porte vers des artistes aux parcours et univers différents qui donnent à découvrir des créations multiples sur des supports variés.

«Premiers Choix» témoigne d’une exigence de qualité et signe le premier geste d’Hélène Bailly, directrice artistique de la galerie. Animée par un esprit d’ouverture et engagée auprès de ses artistes, Hélène Bailly souhaite faire de ce lieu un espace d’expérimentation à la libre disposition des créateurs.
Trois mois durant, de jeunes artistes internationaux investiront l’importante surface de la galerie répartie sur deux espaces. Côté quai, la galerie métamorphosée présentera des dessins de Laurent Del, une vidéo de Pierre Edouard Dumora et des photos de Chloé Tallot.
Côté cour, l’espace de la «grande galerie» conçue par l’architecte Jean Nouvel, accueillera les toiles d’Yves Clerc, les créations de Jean-Christophe Villain, une installation d’Irina Volkonskii et l’objet extraordinaire du Carré Rive Gauche. Cet objet emblématique est une vidéo narrative et interactive réalisée par un collectif de jeunes artistes appelé Gangz et l’Homme Rose.

La tradition du Carré Rive Gauche veut que chaque galerie présente un objet extraordinaire. Pour son inauguration, la galerie Bailly a choisi Gangz et l’Homme Rose. La vitrine dans laquelle Gangz et l’Homme Rose se produit est une surface de contact, un espace tactile qui agit comme une interface entre l’intérieur et l’extérieur, entre l’homme-objet et le spectateur-acteur d’un scénario sans cesse renouvelé.
Cette installation interactive est une oeuvre conçue et réalisée par un collectif d’artistes composé de Marie Bernard, Camille Bovier-Lapierre, Paul Coudamy, Pierre Edouard Dumora et l’Homme Rose lui-même Pierre-Vincent Chapus. Les photographies du tournage ont été réalisées par Tatiana Grigorenko.