ART | EXPO

Existences obscures

16 Mar - 12 Mai 2012
Vernissage le 15 Mar 2012

L’œuvre monumentale de Francesco Sena privilégie la cire comme matériau, afin de créer des sculptures où les «Vinti» (les vaincus) se cachent derrière un drap blanc. Ces silhouettes mélancoliques apparaissent alors dans une dimension intemporelle, et transmettent à leur spectateur le sentiment de leur précarité.

Francesco Sena
Existences obscures

Le sentiment de la défaite dépasse la surface blanche des sculptures de Francesco Sena pour arriver à toucher le spectateur. La série de tableaux peints sur des surfaces en bois montre des figures et des paysages filtrés par une pluie de cendre, couvert d’un brouillard automnal. Comme dans une vision de rêve, les silhouettes apparaissent plongées dans une dimension intemporelle. Dans ces œuvres qui ressemblent à des bas-reliefs émergents, les personnages ne manquent pas de nous transmettre leurs humeurs mélancoliques.

Dans les œuvres de Francesco Sena, «Les Existences Obscures», expression chère à George Simmel, représentent les figures incertaines qui depuis toujours peuplent son monde.

Des figures qui assument une position confuse, non définie, et pour cette raison, capables de susciter des émotions contrastées. Envers ces «Existences», Francesco Sena a toujours manifesté une sensibilité illimitée et effrénée, montrant l’ambiguïté qui naît de leur être, à la fois en dedans et en dehors des conventions sociales.

Des existences précaires qui vivent dans ses paysages bleus et désolés. Elles animent des espaces incertains comme des corps étrangers à notre existence, nous révélant une présence faite des «perceptions obscures» (Leibniz).