ART | EXPO

Everyone Stands Alone at The Heart of The World, Pierced by A Ray of Sunlight, and Suddenly It’s Evening

12 Fév - 02 Avr 2016
Vernissage le 11 Fév 2016

Alfredo Aceto entremêle une narration historique et personnelle, en créant à la galerie Bugada & Cargnel un paysage mental inspiré de Pripyat, ville ukrainienne abandonnée après Tchernobyl. Habité par ses expériences passées, sa recomposition de l’histoire ancestrale et contemporaine de Pripyat, mélangeant motifs archéologiques et techniques contemporaines, l’installation d’Alfredo Aceto invite à une relecture de la notion de temporalité.

Everyone Stands Alone at The Heart of The World, Pierced by A Ray of Sunlight, and Suddenly It’s Evening

Alfredo Aceto mêle récits historiques, parcours personnel, références à l’histoire de l’art, et offre une vision singulière d’une temporalité linéaire. L’espace d’exposition donne à voir une chronologie et une géographie explosées.

La ville ukrainienne de Pripyat, représente le point de départ de l’exposition et le sujet principal du travail pictural du jeune artiste entre 2005 et 2007. Pripyat, ville témoin de l‘explosion nucléaire de la centrale de Tchernobyl voisine, découverte par Alfredo Aceto dans les manuels scolaires, est désormais abandonnée. Cet endroit au fort potentiel poétique, où il ne s’est jamais rendu, devient l’espace mental d’Alfredo Aceto. Matérialisant le mélange entre réalité et fiction, il reproduit la façade de la galerie de Turin où il a exposé pour la première fois une série de collages et acrylique sur papier librement inspirés de Pripyat. En interrogeant l’événement historique vécu, la Pripyat imaginée et la galerie turinoise se superposent à l’espace de la galerie parisienne Bugada & Cargnel. Son exposition est une invitation dans un espace physique et mental, siège des obsessions et de la mélancolie de l’artiste.

Les oeuvres inspirées par Pripyat sont reproduites en photogravures sur des plaques de zinc, matériau qui requiert une méthode de gravure particulière issu du développement photographique. La photographie, preuve potentielle de vérité, représente la volonté de fixer au mieux une image en mouvement, mouvement du visiteur et de son regard, et le mouvement immobile qui condamne la ville de Pripyat depuis son abandon en 1986. Alfredo Aceto cherche la dynamique dans l’activité antérieure de cette ville, à la recherche de ses fondements historiques et anthropologiques en se réapproprie l’ approche sculpturale du peuple qui occupait cet espace il y a 7000 ans, en utilisant une technologie et des matériaux de pointe — à partir du scan 3D de la statue originelle, dans un bloc de polyuréthane par un robot utilisé pour créer des prototypes automobiles.

En produisant une rupture intentionnelle, le jeune artiste né en 1991 amène à une traduction singulière de la représentation temporelle, institution humaine qu’il amène à repenser selon notre narration propre. L’exposition Everyone Stands Alone at the Heart of the World, Pierced by a Ray of Sunlight, and Suddenly It’s Evening se veut le départ effectif d’un parcours qui ne présente pas sa propre conclusion.