ART | EXPO

Nœuds négatifs

07 Juin - 26 Août 2018
Vernissage le 06 Juin 2018

L’exposition « Nœuds négatifs » à La Kunsthalle, à Mulhouse, dévoile un ensemble pluridisciplinaire d’Étienne Chambaud qui illustre sa recherche sur les frontières entre les œuvres, les formes et les discours. Sculptures, collages, peintures et vidéo s’entremêlent dans une exposition aux multiples dimensions.

L’exposition « Nœuds négatifs » à La Kunsthalle, centre d’art contemporain de Mulhouse, réunit des sculptures, collages, peintures et une vidéo d’Étienne Chambaud en un ensemble aux multiples dimensions.

 « Nœuds négatifs » : une exposition multidimensionnelle d’Étienne Chambaud

L’exposition « Nœuds négatifs » est représentative de la pratique pluridisciplinaire d’Étienne Chambaud à travers laquelle il mène une recherche sur la nature de l’œuvre d’art et sur ses rapports aux autres œuvres recherche inspirée par l’intertextualité en littérature. Rejetant l’idée d’une œuvre autonome, la démarche d’Étienne Chambaud vise à montrer qu’elle n’existe au contraire qu’à travers sa connexion à un réseau d’autres œuvres.

Étienne Chambaud mène une recherche sur l’« écologie des séparations »

On pénètre dans l’exposition comme dans un ensemble quasi fractal qui illustre ce qu’Étienne Chambaud nomme l’« écologie des séparations », à savoir les frontières entre les objets, les formes, les gestes et les discours. Ici se mêlent les ruines d’une cage de zoo, intitulées Le troupeau du dehors, une série de sculptures intitulée Set, où des formes de dés encastrés les uns dans les autres émergent d’un bloc de pierre brute, des collages, des peintures, une vidéo, des objets et assemblages comme les œuvres intitulées Contre-dépouille, peau d’antilope tendue sur châssis, et Sclera, association d’un fragment de cloaque d’alligator et d’une vis évoquant un visage.

Plusieurs strates d’expositions se superposent au sein de « Nœuds négatifs »

Ainsi se superposent dans un même espace plusieurs strates d’expositions qui laissent deviner une combinaison plus complexe que ce qui apparaît au premier abord. Toutes ces strates, telles des dimensions parallèles semblent exister de façon autonome mais entrent parfois en contact, se chevauchent, se croisent, s’interconnecte, se correspondent ou au contraire s’excluent réciproquement.

AUTRES EVENEMENTS ART