ART | EXPO

Esprit de famille

16 Jan - 17 Mar 2015
Vernissage le 15 Jan 2015

En partenariat avec le rectorat de l’Académie de Montpellier, le Frac regroupe les enfants terribles de Duchamp, Courbet, Oldenburg (et bien d’autres encore), pour réaffirmer que les œuvres d’aujourd’hui, aussi déroutantes qu’elles puissent être parfois, résultent d’une filiation qui les inscrit immanquablement dans la grande Histoire de l’art.

Benoît Broisat, Belkacem Boudjellouli, Gérard Collin-Thiébaut, Daniel Firman, Joan Fontcuberta, Filip Francis, Anne-Marie Jugnet et Alain Clairet, Man Ray, Javier Tudela, Patrick Van Caeckenbergh
Esprit de famille

L’art contemporain est jalonné de reprises, de réinterprétations, de détournements d’œuvres passées. Ces filiations croisées font de l’art une grande famille dans laquelle les artistes s’influencent et s’inspirent les uns les autres. C’est en partant de ce constat que le Frac Languedoc-Roussillon a construit cette exposition constituée d’œuvres de la collection. Parfois les références sont ouvertement annoncées, comme étant le point de départ du travail de l’artiste.

Avec «Esprit de famille», le Frac a regroupé les enfants terribles de Marcel Duchamp, Gustave Courbet, Claes Oldenburg (entre autres), pour réaffirmer que les œuvres d’aujourd’hui, aussi déroutantes qu’elles puissent être parfois, résultent d’une filiation qui les inscrit immanquablement dans la grande Histoire de l’art.

«Le titre de cette exposition est révélateur du lien ténu qui unit les collections du Frac Languedoc-Roussillon aux préoccupations des enseignants d’Arts plastiques et de leurs élèves. Parmi ces derniers, ceux qui se confrontent à l’issue de leur année de terminale aux épreuves du Baccalauréat ont été progressivement sensibilisés à l’art contemporain et à ses problématiques les plus actuelles, sous la double forme de la pratique et de la culture artistiques. Qu’ils aient suivi une option facultative, un enseignement de spécialité ou cumulé les deux, leur regard est aiguisé, parfois déjà engagé et souvent très précis. Parmi les trois questions limitatives inscrites au programme du Baccalauréat, une change chaque année; les œuvres présentées ici ont été sélectionnées “en famille” avec ce programme, y renvoyant directement ou indirectement.

Les élèves de l’académie ont la chance d’être ainsi confrontés aux œuvres de Joan Fontcuberta qui, comme d’autres artistes exposés ici, inscrit sa pratique en filiation duchampienne: précieuses photos de Man Ray, citations directes de Gérard Collin-Thiébaut qui joue aussi avec Courbet, nuages et couchers de soleil superbement superficiels d’Anne-Marie Jugnet et Alain Clairet, surprenante lévitation dansée de Daniel Firman…
La banalité transcendée de Belkacem Boudjellouli rejoint étonnamment l’esprit dada de Patrick Van Caeckenbergh, de Filip Francis, de Javier Tudela, de Benoît Broisat et de l’exposition en général.
À nous, et aux élèves surtout, de découvrir avec malice les liens qui unissent ces œuvres comme autant de cousins éloignés composent une famille.»
Cyril Bourdois

Commissariat

Cyril Bourdois, Inspecteur d’académie / Inspecteur pédagogique régional Arts plastiques
Julie Six, enseignante d’Arts plastiques