LIVRES

Eric Duyckaerts. Palais des Glaces et de la Découverte

Eric Duyckaerts, performeur belge, propose, pour le Pavillon belge de la 52e Biennale de Venise, un Palais des Glaces et de la Découverte, où il matérialise la perte de «sens», logique et d’orientation.

Information

Présentation
Commissariat : Christine Macel
Eric Duyckaerts. Palais des Glaces et de la Découverte
 
Cet ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition d’Eric Duyckaerts au Pavillon belge de la 52e Biennale de Venise, du 10 juin au 21 novembre 2007.

Éric Duyckaerts élabore depuis le milieu des années 1980 un œuvre où se mêlent des performances, sous la forme de conférences improvisées, et des vidéos de ces performances. Plus récemment il a également exposé des installations qui les mettent en scène, ainsi que des sculptures «analogiques», des «radiographies» de murs de musée ou encore des entrelacs décoratifs qui poursuivent sa réflexion sur le labyrinthe du logos.

À Venise, Duyckaerts crée une œuvre spécialement pour le pavillon belge, Palais des Glaces et de la Découverte, qui prolonge sa réflexion sur l’essence labyrinthique du savoir, naturellement amplifiée par la ville même de Venise, le dédale par excellence. Il conçoit un dédale composé de vitres et de miroirs aux angles, dans lequel le visiteur rencontre plusieurs écrans diffusant des performances réalisées pendant l’année précédant la Biennale, en France, aux États-Unis et en Belgique, qui toutes s’appuient sur la figure de l’intellectuel-imposteur, interrogeant par là le statut de l’artiste lui-même.

Au cours du vernissage, Duyckaerts se produit à l’entrée du pavillon, improvisant de nouvelles conférences retransmises ensuite dans l’installation devenue chambre d’écho pour une mise en abyme et une réflexion au double sens du terme, reflet et pensée réflexive, d’une conférence répétée à l’infini.