ART | EXPO

Eric Cameron

13 Mar - 07 Juin 2010
Vernissage le 13 Mar 2010

L’œuvre d'Eric Cameron se compose de quelques dizaines de pièces seulement. Cette relative rareté des objets produits trouve, à contrario, leur prolongement infini dans le temps. Ainsi, les éléments qu’Eric Cameron a choisis font l’objet de recouvrements réguliers et systématiques de matière.

Eric Cameron
Eric Cameron

Chaussure, ressort, boîte d’allumettes, livres, sachet de sucre, laitue, sont jour après jour enduits de gesso, cet apprêt blanc que les artistes peintres utilisent pour préparer le fond de leur toile.

Les centaines voire les milliers de couches accumulées sur chaque objet amènent à la transformation progressive mais radicale de ce dernier, jusqu’à souvent le rendre méconnaissable. Ce geste, revendiqué comme celui d’un peintre, débouche, dans sa grande simplicité, sur des propositions d’une profondeur exemplaire.

L’objet est comme englouti dans la matière blanche et perd de ce fait son identité, rejouant ainsi le passage de la figuration à l’abstraction. De plus, le temps, en quelque sorte consigné dans ses multiples épaisseurs, se matérialise et peut être appréhendé sous l’aspect de scapulaires blancs aux formes très diverses et très subtiles.

A travers ce programme défini et résolument mis en pratique depuis 1979, Eric Cameron nous invite à approfondir notre réflexion et, tels les artistes des memento mori, nous rappelle l’inexorabilité du temps qui passe et celle de la finitude qui lui est attachée.