PHOTO | EXPO

Empire. Exposition du Prix Le Bal de la jeune création

11 Sep - 04 Oct 2015
Vernissage le 11 Sep 2015

A l’occasion du lancement de son nouveau «Prix Le Bal de la jeune création», Le Bal présente l’exposition «Empire» consacrée au travail de Samuel Gratacap. Le photographe mène depuis 2007 une réflexion sur la représentation des enjeux géopolitiques nord-sud, sud-sud, et des espaces transitoires sur la carte des routes migratoires en Méditerranée.

Samuel Gratacap
Empire. Exposition du Prix Le Bal de la jeune création

A l’occasion du lancement de son nouveau «Prix Le Bal de la jeune création» en partenariat avec l’Adagp, Le Bal présente l’exposition « Empire» consacrée au travail de Samuel Gratacap.

Depuis 2007, Samuel Gratacap mène une réflexion sur la représentation des enjeux géopolitiques nord-sud, sud-sud, et des espaces transitoires sur la carte des routes migratoires en Méditerranée. Son travail d’investigation et d’immersion s’articule autour de l’image photographiée et filmée.

On pourra découvrir dans cette exposition le travail que Samuel Gratacap a réalisé dans le camp de réfugiés de Choucha, à la frontière de la Tunisie et de la Libye. Situé en Tunisie à 7 km du poste de frontière avec la Libye, le camp de Choucha est devenu un lieu de transit pour plusieurs centaines de milliers de réfugiés d’origine subsaharienne qui ont dû fuir la guerre en Libye. Depuis 2011, date d’apparition du camp dans le désert tunisien, le photographe a suivi le quotidien de ces réfugiés. Il confie: «Mon travail photographique et vidéo rend compte de l’espace-temps particulier de ce lieu de vie marqué par l’attente. L’attente liée aux différentes étapes des demandes d’asile déposées par les réfugiés qui se mêle à la tension de ces destins suspendus dans un lieu temporaire, devenu pérenne par la force des choses, pour finalement disparaître.»

Samuel Gratacap (né en 1982) a suivi sa formation artistique à l’école des beaux-arts de Bordeaux, puis à l’école supérieure des beaux-arts de Marseille où il s’est orienté vers la photographie et la vidéo. Il a déjà concrétisé plusieurs projets dans des zones de transit, notamment dans le centre de rétention administrative de Marseille (2007-2008), sur l’île de Lampedusa en Italie (2010), et vit depuis quatre ans entre la France, la Tunisie et la Libye.

Le nouveau «Prix Le Bal de la jeune création» est destiné à accompagner pendant deux ans un jeune photographe, résident européen, de moins de 35 ans dans son travail de recherche et de création. A l’issue de ces deux ans, ce travail fera l’objet d’une exposition au Bal en 2017 ainsi que d’une publication.

Fort de son expérience dans la conception et la mise en place de plusieurs prix (La carte blanche avec le PMU et le Prix des Ecoles d’Art avec SFR), Le Bal souhaite aller plus loin pour soutenir sur le long terme et en profondeur l’émergence d’un travail artistique. Il lance donc la 1ère édition du «Prix Le Bal de la jeune Création» en partenariat avec l’Adagp.

Trois Coups de cœur seront également sélectionnés lors de ce Prix. Le lauréat et les coups de cœur bénéficieront durant l’année 2016 de deux journées de masterclass où ils auront la possibilité de rencontrer individuellement et en groupe des professionnels de l’image (éditeurs, graphistes, responsables d’institution, critiques, artistes, collectionneurs, etc.) dans le but de mieux cerner les enjeux de leur travail et d’activer leur recherche pour faire évoluer leur projet de création et de production.

Le jury, présidé par Diane Dufour, directrice du Bal, est composé d’experts du monde de l’image et de l’art. Il sélectionne un lauréat ainsi que 3 coups de cœur à l’issue des entretiens.

Vernissage
Vendredi 11 septembre 2015