ART | EXPO

Historical Survey

18 Oct - 05 Jan 2019
Vernissage le 18 Oct 2018

L’exposition « Historical Survey » à la galerie parisienne Thaddaeus Ropac revient sur la carrière d’Emilio Vedova, grand artiste italien du XXème siècle, entre 1950 et 1985. On redécouvre des peintures abstraites marquées par une grande expressivité, l’engagement politique, mais aussi l’influence de la tradition picturale vénitienne.

L’exposition « Historical Survey » à la galerie Thaddaeus Ropac, à Paris, rassemble des peintures et collages de l’artiste italien Emilio Vedova réalisés entre 1950 et 1985.

« Historical Survey » : la peinture d’Emilio Vedova entre 1950 et 1985

Première exposition personnelle en France du peintre et graveur italien Emilio Vedova, considéré comme l’un des artistes italiens majeurs du XXème siècle, « Historical Survey » offre une rétrospective de son œuvre de 1950 à 1985. Sont présentées des œuvres emblématiques de ses séries les plus célèbres comme Plurimi (1961-63), The Carnivals (1977-83), Da Dove (1984) et Di Umano (1985) et Oltre (1985), avec une place importante offerte à ses réalisations des années 1980, période charnière dans sa carrière.

S’il a été associé à divers mouvements comme l’Art Informel, l’Action Painting et le renouveau de l’expressionnisme, le style d’Emilio Vedova a en réalité toujours résisté aux catégorisations. Il porte cependant comme constante la conviction que l’art doit engager ave force le spectateur : ses vifs coups de pinceaux, ses couleurs crues et les mouvements expressifs de ses traînées de peinture expriment de façon directe sa réaction à la situation politique de l’après-guerre. On redécouvre ainsi des compositions abstraites marquées par l’engagement politique et la violence émotionnelle.

Emilio Vedova, entre abstraction, expressionnisme et tradition vénitienne

Un étage entier de la galerie est consacré à la décennie clef des années 1980, qui s’ouvre avec un voyage au Mexique dont Emilio Vedova revient intensément marqué par les couleurs et les vastes paysages. Cette découverte entraîne une ouverture de sa palette à des couleurs plus vives qui s’éloignent des tons plus neutres qu’il utilisait au cours des années 1970. Des peintures issues de cycles de la série Teleri, Da Dove de 1984 et Di Umano de 1985, témoignent de ce cycle entamé en 1981, pour lequel Emilio Vedova s’inspire des grandes toiles vénitiennes des XVIe et XVIIe siècles.

L’œuvre d’Emilio Vedova, qui est né et décédé à Venise et y a passé la plus grande partie de sa vie, est profondément ancrée dans cette ville. Bien qu’abstraites, ses compositions se placent dans la continuité de la tradition picturale vénitienne et notamment dans celle du maître du XVIe siècle Tintoret qu’il semble revisiter de son puissant trait expressionniste. Emilio Vedova était fasciné à la fois par l’audace du geste du peintre maniériste, par son traitement dramatique de la lumière et par sa personnalité même.