PHOTO | EXPO

Elina Brotherus

13 Mai - 18 Juin 2016
Vernissage le 12 Mai 2016

La galerie Le Bleu du Ciel propose une exposition des photos d’Elina Brotherus qui fait partie d'un projet plus vaste intitulé France(s) territoire liquide qui prend place dans sept lieux majeurs de la photo et des arts visuels à Lyon. Des photos autobiographiques sans mise en scène autre que celle du paysage questionnant de manière métaphorique notre place dans le monde.

Elina Brotherus

Une fois n’est pas coutume, il est possible de déambuler entre les différents lieux d’exposition à pied. La galerie Le Réverbère, l’Archipel-Centre de culture urbaine, la Bibliothèque municipale, la galerie Regard Sud, l’Abat-Jour, la MAPRAA.  La galerie Le Bleu du Ciel  quant à elle accueille des photos autobiographiques de l’artiste finlandaise Elina Brotherus.

Des photos de grands espaces: un étang d’eau où vient se refléter l’ombre des arbres, un sous-bois, un chemin de terre, une prairie et toujours au centre de l’image une figure féminine qui semble se fondre dans le décor. Sur chaque photo, Elina Brotherus prend la pose et se met en scène dans des décors de pleine nature propices à la création d’images épurées, graphiques et très composées.

Pour composer ses photos, Elina Brotherus part à la recherche de vues qui retiennent son attention. «Les paysages sont des trouvailles» confie-t-elle, comme un journal intime, les paysages révèlent tout autant la nature que les sentiments de l’artiste. Ses photos traduisent une conception romantique du paysage dans lequel s’expriment les grandes émotions humaines. Elina Brotherus explore les sentiments de l’individu et tente d’appréhender la façon dont ce dernier devient une partie de l’ensemble formé par les autres.

Au-delà de l’autoportrait, Elina Brotherus photographie son corps en tant que figure universelle. Ses photos ne parlent pas seulement d’elle mais bien de la figure humaine, d’un « objet » dans l’espace qui réfléchit et absorbe la lumière.

Lumière, couleur, peinture: la série «The New Painting» en confrontant la photo aux codes esthétiques de la peinture classique questionne la réalité et sa représentation et interroge  la notion de beauté.

On pense au peintre romantique allemand Caspar David Friedrich qu’Elina Brotherus cite souvent mais, dans ses clichés, la contemplation suspendue laisse place à une temporalité rythmique et musicale questionnant de manière frontale notre place dans le monde.

Informations
Ecole Bloo
10 bis, rue de Cuire
69004 Lyon

Exposition dans le cadre de France(s) territoire liquide, un projet de l’association We Are French.