PHOTO | EXPO

Elger Esser

21 Nov - 21 Déc 2002

Comment voir Venise (II), Cap D’antifer — Etretat: une promenade sur la lagune vénitienne et sur les pas de Flaubert et de Maupassant en Bretagne.

Elger Esser
Comment voir Venise (II), Cap D’antifer-Etretat


Après une exposition personnelle des œuvres d’Elger Esser l’an dernier à Salzburg, nous sommes heureux de présenter à Paris deux nouvelles séries de photographies: l’une posant un regard nouveau sur la lagune vénitienne et l’autre, un ensemble de dix photographies du Cap d’Antifer près d’Etretat.

Dans cette dernière série, Elger Esser nous invite à un voyage littéraire sur les traces de Maupassant et de Flaubert. Dans sa grande satire inachevée sur la bêtise humaine, Bouvard et Pécuchet, publiée un an après sa mort en 1881, Flaubert envoie ses deux héros sur la côte entre Le Havre et Fécamp. Celle-ci, qui se distingue par ses spectaculaires formations rocheuses, les amène à y débattre en matière de géologie — pour lamentablement échouer.
En tant que fondateur du roman réaliste, Flaubert, pour cet extrait, ne voulut pas se satisfaire d’un quelconque endroit du littoral; il préféra un lieu d’action existant réellement. C’est pourquoi il invita Maupassant, son ami et disciple littéraire, natif de cette même région normande, à lui proposer un endroit approprié et à le lui décrire dans ses moindres détails. Maupassant s’exécuta en lui livrant non seulement des mots mais aussi des esquisses: les falaises entre le Cap d’Antifer étaient dessinées avec exactitude, ainsi que des commentaires sur la façon d’y accéder en fonction d’une marée basse ou montante.

130 années plus tard, Elger Esser suit la minutieuse description de Maupassant à l’aide d’une chambre grand format. Sa série Cap d’Antifer — Etretat est constituée de photographies impressionnantes de ce magnifique coin de nature, très estimé déjà au XIXe et au début du XXe siècle par des peintres tels que Johann Wilhelm Schirmer, Courbet, Monet ou encore Duchamp.

Elger Esser
Elger Esser, né en 1967, fait partie des plus jeunes élèves de Becher à l’académie des beaux-arts de Düsseldorf (Allemagne). Il vit à Düsseldorf.

Publication
Un ouvrage, publié par Schirmer/Mosel Verlag, préfacé par le philosophe allemand Peter Foos, reprend les extraits de la correspondance de 1877 entre Flaubert et Maupassant ainsi que les esquisses, en association avec les photographies d‘Elger Esser et la description du chemin à suivre.