ART | EXPO

Edward Krasinski

21 Mai - 31 Juil 2015
Vernissage le 20 Mai 2015

Né en 1925 en Pologne et décédé en 2004, Edward Krasinski utilise le ruban adhésif bleu dans toutes ses expositions et ses installations, depuis les années 1970. Cette rayure bleue devient omniprésente. On la retrouve partout où il est passé, sur des appareils ménagers, des tableaux, des escaliers, dans des galeries, des toilettes, des bars ou dans la rue.

Edward Krasinski

Réfugié à Cracovie pendant la Seconde Guerre mondiale, Edward Krasinski l étudie d’abord à l’Ecole nationale des arts appliqués, puis à l’Ecole des beaux-arts. Installé à Varsovie dans les années 1950, il se lie avec la Galeria Krzywe Kolo avant de rejoindre le groupe de critiques et d’artistes qui fonde la Galeria Foksal en 1966.

Au début, ses peintures et ses dessins s’inspirent de la poétique surréaliste. Il commence à créer des assemblages de métal, fil de fer et ficelle en trois dimensions dans les années 1960. Ces objets discrètement inscrits dans l’espace réduisent la sculpture à des formes linéaires tout en produisant un effet de tension dynamique, comme en témoigne la Série des Lances suspendues en l’air (1963).

Sa carrière prend un tournant décisif, préfigurant toutes ses œuvres futures, avec l’application de ruban adhésif bleu sur les vitrines de plusieurs dizaines de galeries de la rive gauche à Paris en 1970 (Edward Krasinski: Ruban adhésif bleu, largeur 19 mm, longueur inconnue. Je le colle partout et sur tout, sur une ligne horizontale à une hauteur de 1,30m.)

A partir de ce moment, il utilise le ruban adhésif bleu dans toutes ses expositions et ses installations. Cette rayure bleue devient omniprésente. On la retrouve partout où il est passé, n’importe où il veut laisser une trace reconnaissable, que ce soit sur des appareils ménagers, des tableaux, des escaliers, dans des galeries, des toilettes, des boutiques, des bars ou dans la rue. Le ruban adhésif bleu, évoquant le provisoire et l’éphémère, installe fermement la vie de l’artiste au centre de son art. Le jour de ses obsèques, ses amis déposent une ceinture de ruban adhésif bleu autour de sa tombe fleurie.