PHOTO

Editions 2008

Pg_StudioFotokino16DavidPoullard05b
@17 Nov 2008

A plus de 80 ans, Pierre Paulin a repris le chemin de la célébrité avec de nombreuses expositions, publications, éditions. En hommage à sa créativité, une sélection de pièces jamais éditées sauf à l’état de prototypes sont exposées chez Perimeter. 

La galerie parisienne poursuit une démarche historique en produisant des pièces représentatives du design des années 1960, avec des rééditions de François Arnal, Janette Laverrière et aujourd’hui Pierre Paulin.

En 1971, Pierre Paulin réalise l’un des ensembles les plus innovants de la décoration du XXème siècle pour le président Pompidou dont il réhabilite les appartements élyséens à la façon d’une chrysalide feutrée. Hier, comme aujourd’hui, c’est son attitude avant-gardiste et offensive qui ravit l’amateur.

Il propose dans les années 1960 des sièges insolents que le Mobilier national, sous la houlette du talentueux Jean Coural, réalise. Dans cet atelier de création, il invente une nouvelle typologie de sièges, deux versions : le Dos à dos et le Face à face qui traduisent le désenchantement du créateur sur les relations humaines. Il propose de nouvelles attitudes sans ambiguïté. Pour ces sièges, il adopte la technique exceptionnelle qu’il a déclinée tout au long de sa carrière (en particulier avec la société hollandaise Artifort) : une structure tubulaire garnie de mousse et houssée d’un tissu extensible. Le système est une simple combinaison de deux sièges face à face ou dos à dos, qui se muent soudain en une nouvelle proposition, sans doute trop visionnaire, car en son temps ces assises restent à l’état de prototypes.

L’exposition chez Perimeter invite également à admirer une table dans ses deux versions haute et basse dite Cathédrale, traduisant le goût permanent de Pierre Paulin pour les structures complexes. Sa réflexion d’ingénieur et sa lecture exceptionnelle des volumes en 3D le pousse à développer avec les artisans du Mobilier national une technique combinatoire de lames d’aluminium pour une architecture domestique, un objet fonctionnel. Le plateau en verre permet de profiter de cette cadence dynamique et projette sans cesse des reflets changeants. La table évoque le dessin analytique d’un détail de fût de colonnade gothique avec les forces et les tensions qui font la magie de ces réalisations. Déclinée en 1981, elle reste à l’état de prototype. Aujourd’hui la galerie Perimeter en propose une version fidèle éditée à 12 exemplaires.

Le talent de Pierre Paulin est grand. Il révèle une personnalité animé de sentiments entiers, il joue sur la tension et c’est dans ce registre que se livrent les productions de la galerie Perimeter.

Pierre Paulin
— Vue de l’exposition chez Perimeter, sofa Face à face, conception 1967-69, édition 2008.
Cathédrale (table haute). Aluminium, laque, verre. 75 x 160 x 160 cm. Edition limitée de 8 exemplaires + 2 prototypes + 2 épreuves d’artiste, numérotés et signés. 
Cathédrale (table basse), édition 2008. Aluminium, laque, verre. 30 x 120 x 120 cm. Edition limitée de 8 exemplaires + 2 prototypes + 2 épreuves d’artiste, numérotés et signés.
Dos à dos (sofa). Structure métallique, sangles, mousse, tissu (dans une gamme définie par Pierre Paulin). 73 x 140 x  60 cm. Edition limitée de 100 exemplaires + 1 prototype, numérotés et signés. 
Face à face. Structure métallique, sangles, mousse, tissu (dans une gamme définie par Pierre Paulin). 62 x 180 x 60 cm. Edition limitée de 100 exemplaires + 1 prototype, numérotés et signés.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO