PHOTO

Éclats, Fragmentations

PPierre-Évariste Douaire
@12 Jan 2008

Les deux séries: Éclats et Fragmentation. Une grammaire simple, des couleurs limitées, des aplats, et des formes qui se répondent pour provoquer claquements et des éclats.

En entrant dans la galerie, on est accueilli par une peinture murale qui irradie littéralement l’espace d’acueil. À l’opposé du cube blanc, le lieu d’exposition devient coloré et éxubérant. Malgré les tracés géométriques, la couleur explose de son cadre. D’ailleurs, le wall painting déborde de son canevas, pour aller mordre le plafond et les plinthes. Loin de tout hasard, l’ensemble est tracé au cordeau, mais à l’intérieur de chaque forme se produit une ondulation, une pulsion, bref un mouvement.
À l’aide d’une grammaire simple et grâce à des couleurs limitées, les formes se répondent et vibrent dans un même écho. Les aplats composent une disharmonie et provoquent des claquements, des éclats. Les deux séries de l’exposition se nomment Éclats et Fragmentation. Si les compositions sont harmonieuses, elles possèdent des articulations qui laissent la place à une partition à plusieurs voix. Les sons, les couleurs se mêlent, dans un dialogue en mouvement.

L’éclat est autant une partie, un morceau, qu’un éclat de voix, quelque chose de striant, d’aigu. La forme ressemble à une bulle de bande dessinée, pas celle qui est ronde mais celle qui est striée, énervée, celle qui explose. Comme chez Lichtenstein, les bulles éclatées font vibrer l’espace. Moins agressives et plus calculées, elles se déclinent dans des formats et des coloris différents. Le vibrato obtenu est à l’image de cette mise en tension des couleurs, doux mais toujours ondulatoire.

Mural, 2003. Dispersion acrylique. Environ 15 m2.
Éclat n°2, 2002. Dispersion acrylique sur toile.150 x 150 cm.
Éclat n°4, 2002. Dispersion acrylique sur toile.120 x 120 cm.
Éclat n°7, 2002. Dispersion acrylique sur toile. 240 x 300 cm.
Éclat n°8, 2002. Dispersion acrylique sur toile. 80 x 80 cm.
Éclat n°9, 2003. Dispersion acrylique sur toile. 80 x 80 cm.
Fragmentation n°102, 2002. Dispersion acrylique sur toile. 245 x 56 cm.
Fragmentation n°103, 2002. Dispersion acrylique sur toile. 245 x 56 cm.
Fragmentation n°104, 2002. Dispersion acrylique sur toile. 215 x 52 cm.
Fragmentation n°105, 2003. Dispersion acrylique sur toile. 215 x 52 cm.
Fragmentation n°106, 2003. Dispersion acrylique sur toile. 215 x 52 cm.