ART | RENCONTRE

Du Benchmarking au Statactivisme

13 Avr - 13 Avr 2013
Vernissage le 13 Avr 2013

Dans le cadre de l’exposition «Mandrake a disparu» où il présente l’œuvre qu’il a réalisée avec les policiers de la BAC du 14ème arrondissement, Julien Prévieux invite le chercheur Emmanuel Didier (CNRS, EHESS) pour un dialogue autour de l’usage des outils statistiques dans un contexte néolibéral.

Julien Prévieux et Emmanuel Didier
Du Benchmarking au Statactivisme

Dans le cadre de l’exposition «Mandrake a disparu» où il présente l’œuvre qu’il a réalisée avec les policiers de la BAC du 14ème arrondissement, Julien Prévieux invite le chercheur Emmanuel Didier (CNRS, EHESS) pour un dialogue autour de l’usage des outils statistiques dans un contexte néolibéral.

Emmanuel Didier ouvrira la rencontre par une analyse de l’impact du benchmarking: évaluation quantitative et comparative permanente de l’activité des agents qui, par son systématisme, tend aujourd’hui à se confondre avec l’action elle-même.

Mais au-delà du règne de la compétition et du rétrécissement de «la réalité» que supposent ce modèle, au-delà du ravage de «la politique du chiffre» sur l’imagination au travail et l’expérimentation, l’artiste et le chercheur nous proposeront une autre voie que celle du refus en bloc des chiffres: le statactivisme.

Car «quantifier, c’est produire du savoir, donc acquérir du pouvoir. C’est donc une arme précieuse dont nous pouvons nous ressaisir.»

Au travers d’expériences dans des champs de pratiques divers, ils tenteront de nous éclairer sur des possibles usages des statistiques dans des perspectives de résistance et de luttes.