DESIGN | EXPO COLLECTIVE

Droog Design au Mac

25 Nov - 28 Fév 2010
Vernissage le 25 Nov 2009

Collectif insolite et insolent, Droog donne libre cours à son inventivité dans les salles du Mac. Initiée par le Centre Design Marseille, cette carte blanche réfléchit le travail des designers et les tendances actuelles, à travers un parcours thématisé.

Tejo Remy, Rody Graumans, Jurgen Bey, Marcel Wanders, Chris Kabel
Droog Design au Mac

Droog Design, collectif de designers de tous ordres et de tous pays, exposent et vendent sous ce label depuis treize ans leurs objets aussi drôles que cyniques. Qui de ce collectif aussi farfelu que prospectif ?
Un peu d’histoire. En avril 1993, au Salon de Milan, quatorze objets de jeunes designers de la Design Academy d’Eindhoven sont exposés dans le cadre du parcours off du Salon international du meuble. Ils font sensation, professionnels et médias s’emparent illico du phénomène. Et pour cause, la bibliothèque en papier, les tiroirs sanglés sous forme de commode, la chaise en chiffons, l’abat-jour empilé ou le lustre de 85 ampoules de Jan Konings, Jurgen Bey, Marcel Wanders, Tejo Remy et Piet Hein Eek étaient à coup sûr du design à l’humour aussi frais que mordant, des objets aussi efficaces et hybrides que pince sans rire.

Les deux fondateurs de ce regroupement, Renny Ramakers et Gijs Bakker — respectivement historienne de l’art et éditrice de la revue Industrieel Ontwerpen, et designer et professeur à Eindhoven — étaient convaincus que quelque chose devait se mettre à bouger dans ce royaume sobre et conceptuel du design des années 80-90. Chose pensée, chose faite, ils réunirent sous le nom de code Droog (signifiant sec en néerlandais) ces quatorze objets faisant de l’œil à la sculpture, tout en s’inscrivant sous trois pôles essentiels : la récupération ou esthétique (low tech), les formes standards utilisées de manière décalée, l’emploi systématique de technologies de pointe.

Aujourd’hui, Droog est devenu une institution polyvalente qui expérimente chaque année à Milan, avec anciens et nouveaux designers, ses projets domestiques… Collectionneurs et musées s’arrachent ces pièces expérimentales produites par DMD (Development Manufacturing Distribution) ou réalisées en collaboration avec des firmes internationales. Plus qu’un mouvement, Droog, c’est donc une mentalité à personnalités critiques et ludiques interchangeables, un label offrant à coup sûr un décalage sur nos références culturelles et sociologiques.

L’exposition montrera ce que Droog considère comme les tendances actuelles les plus fortes du design. Chaque espace se verra attribuer un thème et une mini-exposition :
— De la science à la société
— Supernaturel
— Durabilité
— Singletown
— Hema