PHOTO | EXPO

Dreieckland

03 Nov - 22 Déc 2015
Vernissage le 26 Nov 2015

Franck Christen élabore un portrait onirique, organique, improbable, de sa région natale, dans le Haut-Rhin. Ses natures mortes et paysages au moyen format renvoient à des imaginaires romantiques, à l’instar de son hommage au photographe du XIXe siècle Adoplhe Braun.

Franck Christen
Dreieckland

Avec «Dreieckland», Franck Christen établit un portrait photographique de sa région natale, qui s’étend du sud de Bade, à la Haute Alsace et au nord-ouest de la Suisse. Une finalité organique est à l’œuvre dans son projet, qui tisse les uns aux autres des événements et des rencontres selon des motifs imprévisibles, des paysages rhénans et des bambouseraies du Japon, des images déjà un peu anciennes et de plus récentes. Ses photos traversent les trois frontières, les lieux et les paysages de pays lointains, les décennies, les genres, réunies par le fil secret d’une logique intime, d’un goût, d’un propos, d’une érudition. Des correspondances, des coïncidences de charme, d’intuitions font s’entremêler portraits et panoplies de vanités empruntant à la culture picturale classique, paysages alpins en référence à la peinture romantique du XIXe, fleurs photographiées en hommage à Adolphe Braun.

L’âme visuelle du Dreieckland de Franck Christen nous donne à ressentir la beauté des choses, la volupté des formes, une impression tactile, le tissu des pavots sous les doigts, les radicelles d’une plante à fleur d’eau, la matière de l’air. Elle nous donne aussi à saisir le sentiment de nostalgie, qui semble orienter le photographe de tout son être vers un inaccessible. Ses images relèvent d’une quête qui trouve son origine dans une situation de manque, d’éloignement de la région natale, d’entrée dans le vaste monde, d’orientation du désir. Elles constituent une représentation allégorique, un patrimoine mirage du Dreieckland; par essence destructibles, altérables, elles ne sont jamais qu’un cran poussé contre l’anéantissement, un souvenir de souvenir.

Repères biographiques
Né en 1971 à Mulhouse, Franck Christen étudie à l’école Nationale Supérieure des Arts visuels de la Cambre à Bruxelles. Il est professeur à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles Après des séries principalement consacrées au portrait, il étend désormais ses recherches au paysage et à la nature morte, en moyen format, noir et blanc et couleur. En 2001, il a reçu le Prix Hsbc pour la Photographie. Franck Christen est représenté par la galerie Agathe Gaillard en France et par la galerie Tanit en Allemagne et au Liban.