PHOTO | EXPO

Dreamhouse

24 Jan - 28 Fév 2004

Paysages surnaturels à la tombée de la nuit, situations et attitudes au bord de la psychose. La série de photographies Dreamhouse de Gregory Crewsdon oscille entre cinéma fantastique et séries télévisées.

Gregory Crewdson
Dreamhouse

La série «Dreamhouse», le tout dernier projet photographique de Gregory Crewdson, comprend douze photographies conçue par l’artiste comme une «collection» de ses thèmes de prédilection. A la tombée de la nuit, dans un univers suburbain paisible, les personnages sont confrontés au Fantastique: accidents inexplicables, invasions végétales, apparition de lumières ou signes «extraterrestres».

A travers la mise en scène, les photographies de Crewdson jouent sur la tension entre un environnement familier et une Nature incontrôlable voire «surréelle». Ses personnages sont figés dans des actions étranges, comme s’ils étaient confrontés à une force étrangère voire surnaturelle. Une femme se lève la nuit pour observer un cercle de buée tracé sur sa vitre. Un homme se retrouve paralysé dans sa voiture envahie de fleurs. Une adolescente se présente à sa famille la peau couverte d’étranges insectes. Gregory Crewdson dresse ainsi un large éventail de situations psychologiques ou familiales, à la limite de la psychose. Ses banlieues américaines, aseptisées et stéréotypées, deviennent le révélateur de frustrations, de désirs inavoués ou d’angoisse.

L’univers de Gregory Crewdson évoque à la fois le cinéma fantastique, de Hitchock à Lynch, et les séries télévisées américaines pour adolescents. Il travaille d’ailleurs comme un réalisateur de cinéma, avec des mises en scènes en studio, de larges équipes d’acteurs et de techniciens, et des effets spéciaux dignes de films de sciences-fiction. Admirateur à la fois de Cindy Scherman et de Steven Spielberg («Dreamhouse» évoque irréstiblement «Rencontres du troisième type»), Crewdson explique que seule la photo à la différence d’autres formes narratives reste toujours silencieuse. Il n’y a ni avant ni après. Pour lui, les événements qu’elle capture sont donc toujours un mystère.

Gregory Crewdson
Professeur de photographie à l’Université de Yale, Gregory Crewdson a eu une grande influence sur toute une jeune génération d’artistes mêlant fiction, effets spéciaux et photographie. Il expose depuis une dizaine d’années à New York et a bénéficié de nombreuses expositions personnelles, notamment au Aspen Museum of Art, Colorado (2003) et à SITE Santa Fe, Nouveau Mexique (2002). Ses œuvres sont dans les plus grandes collections publiques américaines: Solomon R. Guggenheim Museum, Museum of Modern Art, New York; Metropolitan Museum of Art, New York; San Francisco Museum of Art, Museum of Fine Arts, Boston.

critique

Portes et Fenêtres