ART | EXPO

Double bind

24 Oct - 13 Nov 2007

Prenant l’Espace E. Beaudouin comme terrain d’expérimentation, comme laboratoire, l’artiste présente différentes installations récentes ou réalisées spécifiquement pour l’occasion.

Double bind de John Cornu

Cherchant à interroger la pluralité des contextes, l’idée de mobilité de l’œuvre d’art ainsi que la frontière entre réel et fiction, ce plasticien s’est fixé une double contrainte : celle de créer, d’une part, des situations esthétiques indissociables de leur site de présentation et, d’autre part, des œuvres objectales qui entrent en adéquation avec leur contexte de mise en vue.

Splash installée dans le couloir de l’espace est un ready-concepted pictural, soit une œuvre empruntée à un autre artiste et rejouée différemment. D’autres pièces mettent en œuvre une série d’opération de sélections, de glissements et de duplications de surfaces ou d’éléments du lieu comme si l’artiste avait pu opérer dans ce dernier à l’aide d’un logiciel d’image. Il en résulte une propagation d’appliques lumineuses sur l’ensemble de la façade et dans le vestibule de l’espace (Increased #1), un dérèglement et une prolifération des colonnes (Copié-collé), une constellation de prises électriques (Multiprise), une cloison qui s’échoue et se plie sur l’un des piliers, des toiles qui se courbent et s’adaptent à leur support de présentation…. Devenues parties prenantes du lieu, ces greffes et digressions architecturales insufflent un jeu relationnel entre espace fictionnel et espace concret.

Un certain nombre de documents photographiques relatant des actions urbaines (Wash art, Windy, Transplant) et d’objets apparaissent tout aussi cocasse : chaise et vélo nourris d’engrais poétique, skate bord tunné en rond, brouette aux manches démesurément agrandis, escarpins à roulettes, ampoule néon échappée de sa douille qui se délace sur un socle…

Outre la performance culinaire Let me take you to dinner commandée à la chorégraphe Kataline Patkaï, John Cornu proposera également le soir du vernissage une action performative : une exposition sur socle des musiciens invités pour l’occasion.
Autant de gestes poétiques, de développements et de références, aussi bien modernes que contemporaines, qui dévoilent un espace de « jeu » caractérisé par une pratique hétérogène, nullement rivée sur une identité fixe.

Artiste
John Cornu
John Cornu est né à Seclin en 1976. Son travail a été présenté récemment à la villa Savoye, à l’Ensba Rouen, au Musée de l’éducation, à l’Atelier d’Estienne – Espace d’art contemporain ainsi que pour Nuit Blanche 2005 (Ménilmontant) et 2007 (galerie Ouizeman/Musée Picasso). John Cornu est représenté par la galerie Odile Ouizeman.