ART | EXPO

Annexes et Digressions

29 Juin - 22 Sep 2019

Le Fonds régional d’art contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur accueille le quatrième volet du cycle « Annexes et Digressions » de Dominique De Beir. Ce cycle de cinq expositions centré sur le livre déploie à Marseille des rayonnages, un mobilier de consultation et des agrandissements des planches Digressions qui entrent en résonance avec les documents et le mobilier existant.

L’exposition « Annexes et Digressions » est un cycle itinérant en cinq chapitres qui, d’octobre 2018 à décembre 2019, dévoile des œuvres de Dominique De Beir autour du livre, et notamment autour de sa monographie parue en septembre 2016. L’exposition présentée au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, à Marseille, réunit un ensemble de rayonnages, un mobilier de consultation, des agrandissements de planches Digressions qui font écho aux documents et au mobilier existant.

« Annexes et Digressions », un cycle d’expositions de Dominique De Beir

La démarche artistique de Dominique De Beir est depuis les années 2000 nourrie par le livre en tant qu’objet. Qu’il s’agisse de livre unique ou de livre édité, cet objet est perçu par l’artiste comme une œuvre à part entière qui entraîne une logique différente de celle guidant ses autres réalisations. La parution de sa monographie fut un déclencheur du projet « Annexes et Digressions » : c’est en effet le vide ressenti entre sa conception et sa diffusion, qui a poussé Dominique De Beir à produire des ajouts et des annotations permettant de prolonger l’ouvrage en renforçant la manifestation visuelle du hasard, de la répétition, de la fausse piste, autant de thèmes centraux de sa recherche.

Le livre nourrit la recherche artistique de Dominique De Beir

A travers des installations et de peintures, Dominique De Beir développe un travail dont le point est la pierre angulaire. Geste minimal et répétitif, le point construit pourtant un ensemble et se trouve utilisé par le plasticien selon deux modes : en tant qu’accroc et en tant que caractère. A la fois percée et écriture (le braille), creux et relief, hasardeux et précis, le point témoigne d’une force appliquée à la surface des supports de prédilection de Dominique De Beir : des matières pauvres comme le papier, le carton et le polystyrène.

Le point, pierre angulaire du travail de Dominique De Beir

Le geste de scarification s’étend dans des assemblages de planches dessinées en cahiers, désarticulant le réel, le dupliquant et jouant avec son envers. Ces cahiers déploient un ensemble de répétition et de dédoublement à travers diverses marques et perforations portées sur et dans le support. Ainsi se développe peu à peu une réflexion sur le passage du dessin à l’écriture, de l’absence de vision à la vision, du vide au plein…