ART | EXPO

Dialogue

27 Jan - 11 Mar 2012
Vernissage le 27 Jan 2012

Pour piéger l’œil du spectateur, Martine Aballéa et Pierrick Sorin ont su créer un univers profondément personnel et humain tout en jetant un regard caustique et poétique sur les travers de la société.

Martine Aballéa, Pierrick Sorin
Dialogue

Sur un mode burlesque et onirique, l’exposition «Dialogue», consacrée à la vidéo, aux dispositifs visuels et installations propose d’explorer et de croiser les univers artistiques de Martine Aballéa et Pierrick Sorin et porte un regard sur l’existence humaine. Leurs pratiques entrent en résonance pour mettre en valeur leur singularité.

Avec son projet spécifique La maison sans fin, Martine Aballéa réalisera un ensemble de nouvelles œuvres in situ. Les personnages sont absents des œuvres de Martine Aballéa, ses installations consistent en des mises en scènes de fonctions potentielles, de mises en forme de fictions, bien plus que mises en scènes d’actions.

«C’est le maillage étroit d’une réflexion sur la question de la reproduction et du multiple et de la mise en scène de fictions qui représente le cœur même de l’œuvre de Martine Aballéa. Le phénomène de duplication et du redoublement de la Fiction d’un événement, d’une réalité décalée d’elle-même traverse tout le travail de l’artiste», Héléne Fleiss.

A travers ses dispositifs visuels, vidéos et installations, Pierrick Sorin jette un regard caustique et poétique sur les travers de la société, sur notre relation à l’art en général et à l’art contemporain en particulier. Il met en jeu dans son travail le regard du spectateur qui alterne entre éclat de rire et prise de conscience inquiète.

Pierrick Sorin est adepte de l’autofilmage, acteur principal de ses films et de ses théâtres optiques, il incarne également ses multiples personnages de fictions.

Vernissage
Vendredi 27 janvier 2012

critique

Dialogue