ART | EXPO

Dialogic Park I

20 Juin - 25 Juil 2009
Vernissage le 20 Juin 2009

"Dialogic Park I" associe une vingtaine de créateurs belges - architectes, artistes, graphistes et designers - autour du processus de création collaboratifs in situ et rend compte des dialogues noués au sein de quatre entités distinctes.

Communiqué de presse
V+, Nicolas Firket, Jean-Didier Bergilez, Adrien Verschuere, Anorak, Simona Denicolai, Ivo Provoost, Sylvie Eyberg, Benoît Platéus, Marcel Berlanger, Xavier Mary, Atelier Blink, Anne Masson, Eric Chevalier, Diane Steverlynck, Big Game, Pierre Huyghebaert, Harrisson, Boy Vereecken, SalutPublic, PleaseLetMeDesign
Dialogic Park I

Architectes : V+, Nicolas Firket, Jean-Didier Bergilez, Adrien Verschuere, Anorak
Artistes : Simona Denicolai & Ivo Provoost, Sylvie Eyberg, Benoît Platéus, Marcel Berlanger, Xavier Mary 

Designers : Atelier Blink, Anne Masson & Eric Chevalier, Diane Steverlynck, Big Game 

Graphistes : Pierre Huyghebaert, Harrisson, Boy Vereecken, SalutPublic, PleaseLetMeDesign



« Dialogic Park I » est le dernier volet de la saison « Espèces d’Architecte » organisée par Wallonie-Bruxelles International et la Communauté française Wallonie-Bruxelles. L’exposition rassemble une vingtaine de créateurs belges – architectes, artistes, graphistes et designers.

Plutôt que de présenter un panorama de leurs réalisations respectives, « Dialogic Park I » les associe autour de processus de création collaboratifs in situ et rend compte des dialogues noués au sein de quatre entités distinctes.

Chacune d’entre elle réalisera un dispositif artistique dans l’espace de Bétonsalon situé dans le nouveau périmètre urbain Masséna, Paris Rive Gauche.

Dialogic

« Le terme de dialogique (forgé par Edgar Morin) signifie que deux ou plusieurs logiques, deux principes sont unis sans que la dualité se perde ou s’évanouisse dans cette unité. (…). La dialogique repose justement sur la coopération, dans un même système, de logiques différentes, voire opposées.

Ce qui ne veut pas dire que la dialogique gomme toutes les différences et les distinctions qui permettent de spécifier l’identité de chaque entité, de chaque être, de chaque système concerné. Elle aide à comprendre que la différence n’est pas diamétralement opposée à l’unité. »

Le concept d’unité complexe est au cœur du processus mis en place pour cette exposition. Rendre compte d’une diversité, permettre les antagonismes sans les absorber dans une dialectique rationaliste et s’approprier la complexité du réel pour mieux approcher les glissements de pensée qui s’imposent et qu’impose l’époque.

Park

La pensée est un jeu sur lequel les glissements sont, en effet possibles, l’art en est un autre. En résonance, le quartier « Paris Rive Gauche », où est situé Bétonsalon, n’est rien d’autre qu’une vaste cour de récréation offerte aux starchitectes français du moment. Les dialogues croisés entre disciplines sont jubilatoires mais aussi posés sur la dalle du réel.

Ce qui rend possible ces associations est la valeur culturelle ambitionnée par une nouvelle génération de créateurs. Bien loin de penser leurs interventions comme des objets célibataires et souvent orphelins, ils en questionnent les implications et ramifications spatiales en termes performatifs autant sociaux que culturels. Ces actions transformatives seront au cœur de l’exposition « Dialogic Park I ».


One

Tout processus n’en est un que s’il est reproductible. Il ne s’érige pas pour autant en modèle. Nous proposons le « One » comme une incitation à poursuivre le dialogue, à l’activer dans des cas concrets de réalisations architecturales comme dans de nouvelles plateformes collaboratives expérimentales.

Vernissage

Samedi 20 juin 2009. 14h-21h.

18h. Performance
Avec : V+, Simona Denicolai & Ivo Provoost, Sylvie Eyberg, Diane Steverlynck, Pierre Huyghebaert



critique

Dialogic Park I