DESIGN | EXPO

Design Parade 8. Julie Richoz

05 Juil - 29 Sep 2013
Vernissage le 05 Juil 2013

La jeune designer Julie Richoz s’est distinguée en remportant tous les suffrages de «Design Parade» et le Grand Prix en 2012. Elle présente aujourd’hui sa première exposition personnelle dont les créations sont issues des différentes résidences et collaborations effectuées depuis sa victoire.

Julie Richoz
Design Parade 8.
Julie Richoz

Nelumbo Sèvres – cité de la céramique

Julie Richoz a imaginé, dans le cadre de sa résidence à Sèvres, Cité de la céramique, d’exploiter certaines des caractéristiques de la porcelaine sa blancheur et la translucidité, et d’aborder ainsi l’objet de bien-être ou du bien-vivre proposé par Sèvres. Elle a dessiné des diffuseurs à parfum, chacun composés de quatre éléments qui s’assemblent pour créer la fonction de diffuseur, mais qui conservent aussi, lorsqu’ils sont dissociés, leur autonomie respective et une fonctionnalité distincte. Certains sont de grandes coupes qui jouent sur les notions d’équilibre et de déséquilibre, d’autres sont de petites coupelles, ou encore des bols à bougie… Délicatement assemblés, et par le truchement d’une bougie qui active la diffusion du parfum, ces éléments deviennent effectivement une installation flottante, inédite et élégante.

Vases Coques et vases Oreilles Cirva

La série de vases Coques et Oreilles reflète la spontanéité de l’échange avec le Cirva. Dans un aller-retour entre les dessins de Julie et les pièces soufflées par les verriers, le rapport très direct avec la matière a engendré un ensemble de forme en mutation. Les vases font s’imbriquer et dialoguer des pièces de verre créant ainsi des dualités, des symbioses ou des frictions entre les couleurs. Des tranches rayées rythment le vase, dessinent le motif autour de celui-ci tout en révélant sa structure interne. Par ces jeux d’imbrication, les vases constitués de plusieurs morceaux suggèrent des formes que le spectateur peut recomposer mentalement. L’idée de transformation et de mouvement est primordiale; dans le processus de soufflage d’abord, puis dans les vases au final. Les souffleurs tournent continuellement le verre en fusion dans une sorte de danse avec la pièce. Ce mouvement rotatif se retrouve dans le vase au moment où le spectateur qui le regarde, intrigué par sa géométrie, tourne autour de celui-ci, récréant ainsi le mouvement.

Dyade Galerie Kreo
A travers ses différentes dualités, la lampe Dyade crée une sensation particulière en jouant avec la lumière, le mouvement et l’espace. Elle est composée de deux formes suspendues, l’une étant un anneau lumineux traçant une ligne claire qui délimite le contour de l’objet, et l’autre une forme blanche servant de réflecteur qui irradie la lumière au-delà de cette limite. Le réflecteur apparaît et disparaît, faisant ainsi varier la lumière. L’anneau se retrouve tour à tour plein ou vide au fil des lents mouvements du réflecteur, créant une tension entre les deux formes.