DESIGN | EXPO

Design Parade 7

29 Juin - 30 Sep 2012
Vernissage le 29 Juin 2012

Autour d’un concours international ouvert aux jeunes designers, le festival réunit expositions et rencontres. Comme au moment de son festival de mode et de photographie, la Villa Noailles perpétue son aide à la jeune création et fait se rencontrer créateurs, professionnels, public et journalistes.

François Azambourg, Jean-Baptiste Fastrez, Brynjar Sigurðarson, Lidewij Edelkoort, Antoine Boudin, Morgane Le Gall
Design Parade 7

Design Parade 7 expose cet été à la villa Noailles – Saint Bernard:
10 Designers, Concours, salles voûtées
Cette année, le jury est composé de: François Azambourg, designer, Paris, président du jury; Fernando Amat, Vincon, Barcelone; Lionel Blaisse, auteur, Paris; Giulio Cappellini, directeur artistique, Milan; Paloma Canizares, PCM design, Madrid; Jean-Baptiste Fastrez, designer, Paris, lauréat ex-aequo du Grand Prix Design Parade 6; Raymond Guidot, auteur, Paris; Didier Krzentowski, Galerie kreo, Paris  Inga Sempé, designer, Paris; Brynjar Sigurdarson, designer, Lausanne, lauréat ex-aequo du Grand Prix Design Parade 6
Les designers sélectionnés et le jury seront présents à la villa Noailles pendant les trois journées du festival. Les membres du jury se sont réunis une première fois en mai 2012, dans les bureaux de BETC à Paris, afin de sélectionner les designers en compétition.

François Azambourg, 127 pièces… voire plus, piscine
François Azambourg nous présente une centaine de pièces qui retracent son parcours. Cette abondance, ainsi que les méthodes mises en œuvre doivent être vues comme le témoignage d’une pensée qui s’ancre dans un intérêt continu pour le monde des techniques.

Tapis Parade, Tapis de designers contemporains, squash
Quelle nature pour le tapis?
Certains objets fonctionnent comme des évidences éternelles pour les civilisations, ils s’incarnent sous la forme de mythes, d’objets premiers. Ainsi l’on raconte souvent l’origine naturelle de choses sous des récits exemplaires.
Partant, si l’on considère la grotte comme le lieu rêvé d’un premier espace sédentarisé, l’homme décidé à s’organiser et par là à penser son «confort» aura-t-il aménagé sur le sol froid et humide de la caverne, pour se coucher, un tapis. Une autre histoire nous conduit à penser l’origine de cette architecture à l’abri du toit naturel de la forêt, sous les arbres, comme le frontispice de l’Abbé Laugier nous le raconte. Le tapis de feuilles serait-il la raison du recouvrement par le motif de cette surface de confort?

Savoir-faire et Modernité, Workshop Sèvres – Cité de la céramique / Fondation d’entreprise Hermès / ENSCI – Les Ateliers / Sciences Po Paris, gymnase
L’exposition «Savoir-faire et Modernité» est le fruit d’un workshop porté conjointement par Sèvres – Cité de la céramique et la Fondation d’entreprise Hermès, et mené entre des étudiants de l’ENSCI – Les Ateliers et Sciences-Po Paris.
Elle présente, à la Villa Noailles à l’occasion de Design Parade 07, les projets de recherche élaborés au cours de ce workshop à vocation prospective.

Jean-Baptiste Fastrez & Brynjar Sigurðarson, Stones & Bones, galerie nouvelle

Atmosphères à Hyères, par Lidewij Edelkoort, hall et verrière
À travers sept produits et idées issus de sept créateurs internationaux, une perspective positive et pleine d’espoir est donnée à cette discipline du design qui devient par ailleurs éphémère et superflue. Ainsi, une correction du cursus de la vie se fait sentir et promet un avenir meilleur du berceau au cercueil.

L’École Supérieure d’Art de Toulon Provence Méditerranée, Workshops, couloirs et palier 1
Dans le cadre du partenariat qui lie la villa Noailles et l’École Supérieure d’Art de Toulon Provence Méditerranée, des workshops sont organisés avec les designers lauréats du concours Design Parade. Cette année, François Dumas, designer invité, a réalisé deux workshops d’une semaine chacun et Antoine Boudin avec Jean-Baptiste Warluzel, professeurs de design et de photographie, ont développé un sujet commun de design avec les étudiants.

Charles et Marie-Laure de Noailles, une vie de mécènes, La mission Dakar – Djibouti, villa initiale – Saint Bernard
Charles et Marie-Laure de Noailles sont essentiellement connus pour le soutien qu’ils ont apporté aux artistes, cinéastes, musiciens ou intellectuels de leur temps. Leur intérêt, et plus spécifiquement celui de Charles, pour l’ethnographie est presque totalement ignoré. Or ce chapitre, d’une importance considérable dans l’histoire de leur engagement et de leurs goûts, mérite plus d’attention.

Antoine Boudin, Ebaucha, Atelier Saint-Bernard, Maison des jardiniers, Parc Saint Bernard en centre ville
Six mois se sont déjà écoulés depuis le 23 novembre de l’année dernière (date de la remise de la Bourse Agora), c’est une fois et demi le temps qu’il faut à une canne de Provence pour atteindre sa hauteur maximale. C’est aussi le temps qu’il m’aura fallu pour rencontrer trois producteurs de canne de Provence, deux facteurs d’anches, un fabricant de canisses, visiter leur usine et/ou leur atelier, faire ma première récolte de cannes, concevoir et fabriquer en canne de Provence un stabile de 5m de long par 1m20 de diamètre, un premier luminaire, une maquette d’un futur bateau, des échantillons et dessiner les objets à venir.

Morgane Le Gall, Mezzé, Tour des Templiers, place Massillon
Au travers de multiples collaborations avec des designers, des éditeurs et la presse, je développe depuis 1998 un travail photographique autour de l’objet. La commande est souvent le point de départ de ce travail, il s’agit d’accepter la forme d’un objet, de comprendre sa fonction, de connaître son histoire pour retranscrire au plus près, par la photographie, ce qu’il est.

François Azambourg, Dessins et photographies, grilles du musée, avenue Foch à Toulon
En prolongement de l’exposition présentée à la villa Noailles, le travail de François Azambourg est montré sur les grilles du musée de la ville. Le processus de création et la fabrication des pièces sont mis en parallèle, du dessin à l’objet, à travers une série de dessins du designer et de photographie d’atelier.

François Dumas et les étudiants de l’ESA TPM, Primitifs, vitrines des Galeries Lafayette
En 2011, nous présentions le workshop d’Antoine Boudin avec les étudiants en design de l’École Supérieure d’Art de Toulon Provence Méditerranée. Une nouvelle promotion d’étudiants bénéficie de cette visibilité cet été. En parallèle de l’exposition à la villa Noailles, ils exposent, avec François Dumas, le résultat du workshop Primitifs.