DESIGN | EXPO

Design élémentaire

08 Avr - 15 Août 2010
Vernissage le 08 Avr 2010

Avec l’exposition du duo de créateurs Normal Studio, Les Arts décoratifs achèvent un cycle, commencé avec Konstantin Grcic puis Jasper Morrison, consacré aux représentants du minimalisme actuel. C’est la première fois que les deux designers donnent à voir leur travail avec une telle ampleur.

Normal Studio
Design élémentaire

Normal Studio est composé de deux créateurs — Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï — deux talents et deux fortes personnalités. C’est en juillet 2006 qu’ils associent leur vision et fondent ensemble leur agence de création industrielle.

S’attacher à comprendre le travail du duo, c’est s’attacher à ôter de son esprit tout geste gratuit, tout superflu, tout acte décoratif pour ne conserver que la substantifique moëlle d’un design élémentaire. Pour eux « L’ADN de Normal Studio est précisément cette capacité à ne pas partir d’une feuille blanche pour développer et créer mais de partir des procédés de fabrication ». Ils s’emploient en permanence à revenir aux fondamentaux. L’observation des processus de fabrication leur donne des clés, des outils et des axes forts pour initier la réflexion pour déboucher sur la création.

Le paradigme de cette façon de travailler est leur collaboration avec Tolix dès 2008. Ils donnent à cette entreprise française, fondée en 1907, spécialisée dans la production de mobilier en métal galvanisé, (comme la célèbre chaise « A » favorite des terrasses de café) un nouvel élan en réexploitant ses savoir-faire. Ils collaborent également avec Tectona pour qui ils réalisent une table qui s’adapte aux envies grâce à une pièce d’angle en aluminium injecté qui crée une continuité entre des formes non identiques. De même ils travaillent régulièrement dans le même esprit avec les éditeurs français comme Roset ou Eno. Ils réalisent aussi de petites séries comme le tabouret bloc et les lampes aimantées Diamond pour la galerie Tools en 2007.

Une exposition en trois temps

L’exposition «Normal Studio, design élémentaire» explique clairement leur manière de concevoir le design. Le terme « élémentaire » signifiant : « ce qui concerne un élément premier » ou encore « ce qui participe au caractère originel, natif des substances ou des forces primordiales », résument parfaitement leur propos.
La scénographie imaginée par le duo vise à montrer quels procédés ils utilisent pour générer des formes. Située dans la Galerie d’Actualité, l’exposition comporte trois temps.

Un portant à deux étages à hauteur d’homme situé au centre de la salle, montre une vingtaine de produits finis et édités depuis 3 ans. Parmi eux, les pièces pour Tolix (tréteaux, bancs, meubles, etc.) mais aussi des nouveautés, comme le travail sur le Passive Cooling — rafraîchissement naturel — en terre cuite réalisé pour ENO. Ce travail est issu de l’observation en Afrique des process de conservation. Ou encore les meubles de bureau réalisés pour la maison danoise Hay. Véritable prouesse technique le système de coulisse de ces meubles remplace les charnières des portes et tiroirs par le truchement de la tôle pliée. Face au portant, un mur d’une dizaine de mètres de long reçoit les processus de fabrication, décortiqués, démantelés et mis à plat. La dimension plastique donnée à ce mur participe de cette idée que fond et forme sont intimement liés au sein de leur travail.

La «Nuée des possibles» située à l’extrémité de la galerie, est un amoncellement d’images, de dessins de recherche et d’objets glanés au fil des voyages. Devenus objets d’inspiration, ils viennent nourrir et enrichir le travail de Normal Studio.

Le duo a été consacré en 2009 par de nombreux prix dont: le Elle déco design award, le Label VIA pour la collection « Surfaces » de Tolix et le Prix Designer’s days Entreprise / Designer pour l’exemplarité de leur collaboration avec Tolix. Ils sont l’un des dix designers choisis par Starck Créateur de l’année 2010 du Salon Maison et Objet pour répondre à la question : Que nous manque-t-il aujourd’hui ? Leur réponse, « Rien. Il faut juste apprendre à regarder ».

critique

Design élémentaire