PHOTO | EXPO

Délices et supplices

12 Nov - 17 Déc 2011
Vernissage le 12 Nov 2011

Tels des miroirs, ses photographies reflètent les aléas du désir, dans ses tentatives réussies ou échouées, avant l’ultime étape. Promesses de délices ou déchirements, sexe ou sacs à sentiments, pulsion ou fin de tout: une séquence de l’humaine comédie se joue là.

John Batho
Délices et supplices

Après Présences / Absences (2009) et Couleur froide (2010) où l’humain était exprimé dans la fugacité de son existence, puis dans la misère de l’exclusion, voici Délices et Supplices. John Batho y évoque le désir de l’homme et ses hantises, au travers de photographies d’objets ordinaires.

Né en 1939 en Normandie, ce photographe français déborde aujourd’hui la question esthétique et plastique du sujet, en traitant la forme, la couleur et la matière comme autant de paramètres allusifs. Il aborde l’humanité conditionnée par le classique binôme Eros et Thanatos, avec une ironie et une causticité qui n’écarte pas la tendresse et la gravité. Toutefois cette gravité tourne le dos au pathos, car c’est avec des objets qui lui sont opposés, et des plus triviaux, qu’elle s’exprime.

Sur l’air de «trois petits tours et puis s’en vont …»
Cette fois encore John Batho parle de l’homme.