DANSE | EVENEMENT

Déambulation chorégraphique

01 Fév - 01 Fév 2014
Vernissage le 01 Fév 2014

Au croisement de la danse contemporaine et de la langue des signes, la Compagnie Singulier Pluriel propose une expérience chorégraphique en dialogue avec les œuvres de l’artiste Hamish Fulton. A travers ses productions, elle œuvre pour l’affirmation des différences et questionne le rôle de la culture aujourd’hui.

Compagnie Singulier Pluriel
Déambulation chorégraphique

Le Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon à Sète accueille la Compagnie Singulier Pluriel pour une déambulation chorégraphique sous la direction artistique de Jos Pujol, chorégraphe. L’événement conjugue langue des signes et danse contemporaine autour de l’exposition de Hamish Fulton et cherche, à l’image de la démarche de l’artiste, à traduire des impressions ressenties par les danseurs dans chacune des salles de ce lieu. En proposant ces dialogues au croisement entre langue des signes, danse et œuvres d’art contemporaines, elle offre une façon singulière et profondément vivante de visiter ou redécouvrir cette exposition.

Fondée en 2004 à Montpellier, la Compagnie Singulier Pluriel diffuse ses productions au niveau national. Elle se compose de huit danseurs, dont certains sont sourds et d’autres entendants et œuvre pour une culture mixte. Son défi est d’impulser une démarche singulière en s’inscrivant dans une recherche d’écriture chorégraphique qui allie langue des signes et danse.

«On me demande souvent pourquoi je travaille entre signes et danse. Je réponds que cela m’est apparu comme une évidence, le jour où un ami m’a évoqué l’idée de voir mon écriture chorégraphique s’unir à la langue des signes. La LSF est une langue visuelle, forte en image et en émotion. Là où la parole manque il y a le geste et toute la richesse de ses formes d’expression, avec le mouvement pour musique visuelle. Très vite, je me suis immergée au sein d’un univers dont j’ignorais tout.

L’idée de réunir sur une même scène des danseurs sourds et des danseurs entendants venus de formations diverses, m’a conduit, avec passion vers des chemins de traverses. Cette démarche, outre ma propension à vouloir toujours faire les gammes à l’envers, pointait ma lassitude d’une culture qui ne me correspondait plus et surtout mon désir profond de conjuguer aventures artistiques et aventure humaines, par le biais de la danse. Au sein de notre société, riche en différence, la Compagnie Singulier Pluriel, aussi mosaïque soit elle, devrait y trouver tout naturellement sa place. Ensemble, nous prenons le risque de la rencontre dans un espace de création où l’on se nourrit de l’autre, le risque d’une chorégraphie démarquée de ses formes conventionnelles.

Tout en privilégiant l’existence artistique à laquelle nous sommes très attachés, ce qui nous importe est ce qui émerge de notre danse, en inventivité, en intensité, en émotion et en justesse. Il n’y a rien sur scène de l’ordre du paraître. Sur la nudité du plateau, les danseurs livrent leur vulnérabilité comme une force, une alliée. Notre singularité questionne sur la place et le rôle de la culture aujourd’hui. Aucune vérité n’est unique, à chacun la sienne. Nous défendons avec force notre monde poétique et culturel. Certains spectacles s’effacent des mémoires, d’autres marquent à jamais. Le nôtre laisse, tout simplement, une formidable envie de partage…»
Jos Pujol

Chorégraphe
Jos Pujol

Danseurs
David Azéma, Marthe-Agnès Bourmault, Corynne Denux, Johanna Dupuy, Isabelle Jannot, Joaquim Munoz, Hervé Rauch et Stéphanie Tavernier

Entrée libre et gratuite. Accessible au public sourd et malentendant.

Evénement
Samedi 1er février 2014 à 15h et 18h