DANSE | SPECTACLE

dbddbb

13 Jan - 16 Jan 2016
Vernissage le 13 Jan 2016

Le danseur et chorégraphe américain Daniel Linehan présente sa dernière création, dbddbb, au Centre Pompidou: une chorégraphie basée sur le thème de la marche au pas, qu’elle soit militaire ou populaire. Ne reste plus qu’à espérer que le spectacle soit aussi plaisant que son nom est intriguant.

Daniel Linehan
Dbddbb

C’est à nouveau aux singularités des corps, des voix et des gestes- son terrain de recherché privilégié-, que Daniel Linehan s’intéresse avec sa nouvelle création. Son titre, presque imprononçable– dbddbb –, suffit d’ailleurs à donner un aperçu de l’univers de recherche du jeune chorégraphe américain, ludique, amusé et soucieux de questionner les perceptions des spectateurs.

Daniel Linehan s’inspire cette fois de la marches au pas, une déambulation codée et pratiquée dans l’espace public. Dans son versant autoritaire, la marche militaire, et dans son aspect populaire, la marche des manifestations, celle-ci se caractérise selon deux variables. Ainsi, chaque participant déambule à un rythme commun et scande des chants. Slogans ou cris de guerre, ceux-ci se présentent sous forme de phrases courtes, interrogatives et incisives.

La marche au pas, telle que l’imagine Daniel Linehan, ne manque pas à cette obligation polyrythmique, avec un degré de complexité supplémentaire: chacun des cinq interprètes préserve sa liberté de mouvement et de déambulation et les chants se muent en une phonétique poétique propre au dadaïsme, inspirés d’oeuvres telles qu’Ursonate de Kurt Schwitter et Karawane de Hugo Ball. Une marche nouvelle, où le mimétisme cède la place aux singularités des uns et des autres.

conception et chorégraphie: Daniel Linehan
interprétation, creation: Marcus Baldemar, Anneleen Keppens, Liz Kinoshita, Daniel Linehan, Víctor Pérez Armero
conseil dramaturgique: Manon Santkin
oeil extérieur: Michael Helland
scénographie: 88888
lumières: Jan Fedinger
costumes: Frédérick Denis
assitante création costumes: Charlotte Matterne
coordination technique: Elke Verachtert, Patrick Laganne

Repères biographiques
Né aux États-Unis, Daniel Linehan étudie d’abord la danse à Seattle, avant de rejoindre New-York en 2004 comme danseur et chorégraphe. Il crée alors son premier solo, Digested Noise. En 2008, il suit un cycle de recherche à P.A.R.T.S. En tant qu’interprète, il a travaillé, entre autres, avec Miguel Gutierrez et Big art group.

Il a aussi été artiste en résidence au Movement research. À New York, il crée, avec une équipe de quatre danseurs, des performances basées sur le texte et la danse, dont The Sun Came et Human Content Pil. En 2007, il crée le solo Not About Everything, suivi de Montage for Three (2009), Being Together Without any Voice (2010), Zombie Aporia (2011), Gaze is a Gap is a Ghost (2012), ainsi que The Karaoke Dialogues (2014).

En 2013, Daniel Linehan a créé le livre A no can make space, en collaboration avec le graphiste anversois Gerard Leysen. Un Sacre du Printemps (2015) est conçu pour treize élèves de P.A.R.T.S. et un orchestre live. Daniel Linehan/Hiatus est en résidence à l’Opéra de Lille depuis janvier 2013 et reçoit le soutien du gouvernement flamand.

Informations
Grade salle, niveau -1
Du mercredi 13 au samedi 16 janvier 2016, à 20h30
Durée: 1h20

critique

dbddbb