PHOTO | EXPO

Daoud Aoulad Syad

12 Nov - 17 Jan 2016
Vernissage le 12 Nov 2015

Avec plus de cinquante clichés et la projection, à l’auditorium de la Mep, des longs métrages de Daoud Aoulad Syad, l’exposition permet de découvrir l’étendue de son œuvre. Elle souligne les effets de réciprocité entre sa production cinématographique et ses photographies.

Daoud Aoulad Syad
Daoud Aoulad Syad

Au cinéma comme en photographie, Daoud Aoulad Syad témoigne de son attachement à la culture populaire, aux arts forains, à la mémoire collective. Toute son œuvre est ainsi traversée par des incessants allers-retours entre fiction et réalité, entre voyage et rêve, mobilité et mouvement.

Dans cette exposition, aux images emblématiques du photographe sont associées un grand nombre de photographies inédites. Avec pour référence l’œuvre d’Henri Cartier-Bresson, Robert Franck ou Richard Avedon, Daoud Aoulad Syad réalise des images d’une grande poésie. Sans mise en scène, en noir et blanc, et avec une grande force graphique, il explore les multiples facettes d’une société en mutation.

Toutes ces images témoignent de sa sensibilité particulière pour les individus, pour les abîmés da la vie, pour les marginaux. L’expression de leurs visages, la posture de leur corps, l’accroche de la lumière sur la surface argentique anime ces images d’une présence toute particulière.

C’est dans cet esprit qu’il conçoit aussi ses portraits photographiques. Debout, face à l’objectif, le regard droit, ses modèles, artistes ou anonymes, exclus ou défavorisés posent sur fond blanc. Et c’est avec un regard pénétrant qu’il révèle leur singularité et leur élégance, leur simplicité et leur fierté.

Animée par la relation particulière que tisse l’artiste avec ses films et ses photographies, cette exposition invite le spectateur à une rencontre véritablement intime avec l’œuvre de Daoud Aoulad Syad.

Projections tous les samedis, à 17h10 à l’auditorium de la Mep:
— 14 novembre 2015: Al Oued, suivi de Adieu Forain
— 21 novembre 2015: Al Oued, suivi de Le cheval de vent
— 28 novembre 2015: Mémoire ocre, suivi de Tarfaya
— 5 décembre 2015: Entre l’absence et l’oubli, suivi de En attendant Pasolini
— 12 décembre 2015: Mémoire ocre, suivi de La mosquée
— 19 décembre 2015: Al Oued, suivi de Adieu Forain
— 26 décembre 2015: Al Oued, suivi de Le cheval de vent
— 2 janvier 2016: Mémoire ocre, suivi de Tarfaya
— 9 janvier 2016: Entre l’absence et l’oubli, suivi de En attendant Pasolini
— 16 janvier 2016: Mémoire ocre, suivi de La mosquée