ART | EXPO

Dans la forêt

04 Mar - 17 Avr 2017
Vernissage le 03 Mar 2017 à partir de 18:30

L’exposition « Dans la forêt » au Centre Régional d’Art Contemporain Occitanie / Pyrénées - Méditerranée rassemble des films de Brigitte Cornand, réalisés des années 1980 à aujourd’hui. Un ensemble de portraits vidéos d'artistes tels que Louise Bourgeois, Christian Boltanski et Annette Messager, présenté sous forme de projections et d’installations vidéos.

L’exposition « Dans la forêt » au Centre Régional d’Art Contemporain, à Sète, présente une rétrospective de l’œuvre de Brigitte Cornand, des années 1980 à aujourd’hui. Un ensemble cohérent de portraits d’artistes présenté à travers des projections et des installations vidéos.

Les portraits d’artistes filmés de Brigitte Cornand

L’exposition rassemble une importante sélection des films réalisés par Brigitte Cornand, qui sont autant de portraits d’artistes qu’elle a côtoyés. On redécouvre ainsi le documentaire Bertrand Lavier : Versailles Chantiers dans lequel Brigitte Cornand filme des entretiens avec le plasticien qui retrace sa carrière et ouvre quelques portes sur son œuvre, au gré d’un cheminement depuis l’école nationale d’horticulture de Versailles où il a étudié, jusqu’à son domicile, en faisant des haltes à un café et des chantiers d’œuvres en cours.

Son également projetés les films Dans les filets d’Annette Messager, La Rivière Gentille, un portrait de Louise Bourgeois, Dans les archives de Christian Boltanski, Le paysage amoureux d’Othoniel, une exploration de l’univers du sculpteur Jean-Michel Othoniel ou encore La liberté du modèle, consacré à Paul-Armand Gette.

Annette Messager, Christian Boltanski et Louise Bourgeois vus par Brigitte Cornand

Le titre de l’exposition, « Dans la forêt », fait allusion à des souvenirs d’enfance de Brigitte Cornand, lorsque, les week-ends et pendant les vacances scolaires, elle se rendait chez ses grands-parents qui habitaient à la campagne, dans une maison entourée d’une forêt dense. Un lieu plein de mystère où la fillette qu’elle était aimait passer ses journées, fascinée par chaque détail, du chant d’un oiseau, à de magnifiques champignons en passant par un rayon de soleil passant à travers les feuilles. De la même manière, Brigitte Cornand a réalisé ses portraits d’artistes comme au fil d’une promenade où les mystères et les beautés de la forêt ont été remplacés par ceux des personnes rencontrées.

Les films-portraits de Brigitte Cornand ont été réalisés avec une grande liberté. La réalisatrice délaissait régulièrement la trame qu’elle avait conçue pour chacun d’eux au profit d’une captation discrète, s’adaptant au rythme, habitudes et volontés de chaque artiste. Ainsi, si certains résultent de très courtes séquences de film (de cinq minutes pour Little Miss Muffet), d’autres ont nécessité des après-midis entiers de tournage. Pour le film intitulé Louise Bourgeois : Mes expressions consacrées, Brigitte Cornand a simplement posé sa caméra dans un coin de la maison et de l’atelier de l’artiste pour mieux pénétrer dans son univers.