DANSE | SPECTACLE

Play612

12 Mai - 12 Mai 2019

Comment s'écrit un spectacle de danse ? Chorégraphe depuis près de quarante ans, Daniel Larrieu en connaît un rayon sur le sujet. Avec Play612, spectacle-conférence jeune public (de 6 à 120 ans), il dévoile quelques ingrédients-clés de sa magie. Dans une pièce ludique et interactive, à écrire ensemble.

Pour sa leçon sur Le Neutre au Collège de France (1977-1978), le sémiologue Roland Barthes s’était imposé une règle de tirage au sort aussi aléatoire que possible. Aussi neutre que possible. Mais il semble que toujours quelque chose de subjectif doive caractériser le réel. Et c’est probablement aussi ce qui lui donne sa saveur. Spectacle-conférence atypique, pour les enfants de six à cent-vingt ans, avec Play612 le chorégraphe Daniel Larrieu explore une forme d’écriture poétique interactive. Un chapeau, un tirage au sort en direct, des jeux de gestes à combiner… Avec Play612, la pièce s’écrit pendant son propre déroulement. Un peu de hasard, une liste d’actions, quelques objets soigneusement choisis, de la vidéo, un chorégraphe — Daniel Larrieu — et deux danseurs — Enzo Pauchet et Jérôme Andrieu… Voici les ingrédients principaux de Play612. Auxquels il ne faut pas oublier d’ajouter ce qui fait la différence : l’expérience.

Play612 de Daniel Larrieu : les jeux de la danse et du hasard

Chorégraphe aguerri, Avec Play612 Daniel Larrieu s’empare de la question de savoir comment s’écrit la danse. Comment se composent les œuvres et où se trouve l’inspiration. Espiègle et lucide, il laisse le jeune public tirer au sort. Et la magie, la poésie comme la chance font le liant, le lien. Car comme le dit Daniel Larrieu : « c’est souvent par la tranche, le bord, la rencontre, (osons-le) par le hasard que ma vie artistique s’est déployée ». Avant d’ajouter « La poésie est un état qui se mesure à sa disparition ». Et peut-être est-ce aussi à cela que se reconnaissent les artistes. Toujours à courtiser les muses dans l’espoir d’en attraper une, avant que ne s’évanouisse l’étonnement. Car s’il est bien un dilemme commun à chaque époque, c’est que tout a déjà été fait, dit, montré. Et plusieurs fois même. Pourtant, chaque époque réussit à s’inventer ses artistes.

Une pièce ludique et interactive, pour les enfants de 6 à… 120 ans

Un peu à la Marcel Duchamp ou à la Fluxus, Daniel Larrieu arrive ainsi sur scène avec sa valise pleine de tours. Pour réinventer le partage de l’écriture chorégraphique. La simplicité du dispositif de Play612 permet une attention amplifiée à l’instant et aux publics. Et par le jeu comme la poésie, Daniel Larrieu n’en souligne pas moins les paradoxes de l’aléatoire. Car sa valise est pleine de règles du jeu, de systèmes qui lui permettent d’échafauder des rébus, des jeux de pistes chorégraphiques, des énigmes à base de mots et gestes. Soit une façon d’écrire la danse qui laisse de la place à l’erreur, à l’imprévu, au présent dans sa réalité. Mais c’est aussi une façon de donner une place aux publics dans la création. Comme une main qui se tend pour aider à entrer dans la danse. Spectacle interactif, Play612 accueille ainsi tout le monde dans sa ronde.