PHOTO

Daniel Dezeuze. Peintures qui perlent

PLéa Bismuth
@28 Jan 2008

Membre fondateur du groupe Supports/Surfaces, Daniel Dezeuze expose ses dernières œuvres, des peintures de perles sous forme de palissades ajourées habituellement utilisées dans les jardins.

Des «peintures qui perlent», le jeu de mot n’est pas difficile à comprendre : alors que la peinture peut «perler» — c’est-à-dire laisser une trace ronde et tenace sur la surface lisse de la toile s’il y avait trop de peinture sur le pinceau —, les peintures perlées de Daniel Dezeuze sont des tableaux-sculptures en perles.

Des châssis grillagés à base carré sont disposés en losange sur les mur et accueillent d’innombrables tiges de fer sur lesquelles sont accrochées des perles en pâte de verre ou en bois. Les « peintures » sont donc en deux dimensions, les perles venant crever l’espace visuel de représentation habituel du spectateur. La taille des carrés disposés en losange est variable et contribue à créer une harmonie visuelle sur le mur blanc de la galerie. Les quatre tailles de losanges communiquent et dynamisent l’espace.

Ces losanges sont confectionnés dans un matériau grillagé rappelant les grilles que l’on utilise dans les jardins pour couvrir les murs et faire courir des plantes grimpantes. La thématique du jardin grillagé domine toute l’exposition puisque des sculptures en bouts de palissades sont alignées contre un mur, formant un ensemble poétique de «petites échelles pour vents d’ouest». Ce groupe de sculpture, comme les tableaux losanges, obéissent à un principe de régularité géométrique au sein duquel le même motif — du carré au losange plus ou moins serré — ne cesse de se répéter.

Enfin, l’espace vitré de la galerie abrite un amas de sculptures qui sont autant de constructions en bois et fils de fer recouvertes de peinture. Ce sont des planchettes articulées les unes aux autres, roulées sur elles-mêmes, de manière à former des petits tonneaux.

Le travail de Daniel Dezeuze consiste en une exploration des possibilités des matériaux, si pauvres soient-ils et donne au regard sur le quotidien de nouvelles perspectives.

Daniel Dezeuze
Peinture qui perle blanche N°3, 2007. Bois, perles de verre et polyéthylène. 43 x 43 cm
Peinture qui perle verte N°1, 2007. Bois, perles de verre et polyéthylène. 100 x 100 cm
Peinture qui perle blanche N°2, 2007. Bois, perles de verre et polyéthylène. 75 x 75 cm
Peinture qui perle blanche N°1, 2007. Bois, perles de verre et polyéthylène. 96 x 96 cm
Peinture qui perle verte N°2, 2007. Bois, perles de verre et polyéthylène. 100 x 100cm
Petites échelles pour vents d’ouest, 2007. Dimensions variables.
   

AUTRES EVENEMENTS PHOTO