DANSE | SPECTACLE

dance2016. Focus sur Trajal Harrell

30 Mar - 14 Avr 2016
Vernissage le 30 Mar 2016

Dans le cadre de dance2016, programme d’échange artistique entre la France et les Etats-Unis, le Centre national de la danse organise un focus sur l’œuvre du chorégraphe américain Trajal Harrell. Il présentera ainsi neuf de ses pièces entre Paris, Pantin et Toulouse.

Trajal Harrell
dance2016. Focus sur Trajal Harrell

Dans le cadre de dance2016, programme de coopération dans le domaine de la danse entre la France et les États-Unis, le Centre national de la danse (CND) présente neuf des créations du chorégraphe américain Trajal Harrell. Si l’année 2016 est consacrée à l’accueil par les structures françaises d’artistes américains, 2018 sera dédiée à l’invitation de chorégraphes français aux Etats-Unis. Le CND a mis en place un dispositif appelé Répertoire dont le principe est de donner à un artiste l’occasion de présenter plusieurs de ses pièces sur une courte période. Trajal Harrel présente donc, au cours de la première quinzaine d’avril, neuf de ses spectacles au sein du CND, mais également de structures partenaires de l’événement comme le Palais de Tokyo, le Théâtre de Vanves et le théâtre Garonne, à Toulouse. La plupart de ces pièces sont issues de la série Twenty looks or Paris is burning at the Judson Church.

Focus sur les prochains spectacles

The ghost of Montpellier meets the Samurai / Vendredi 8 et samedi 9 avril 2016, à 20h30, au Théâtre Garonne à Toulouse
Dans cette création, Le fantôme de Montpellier rencontre le Samouraï, Trajal Harrell convoque trois figures fantomatiques  sur le plateau: Dominique Bagouet, Tatsumi Hijikata, l’un des fondateurs du butô, et Ellen Stewart, la fondatrice de La MaMa Experimental Theater Club à New-York.

Judson Church is ringing in Harlem (Made-to-measure)/Twenty looks or Paris is burning at the Judson Church (M2M) / Dimanche 10 avril 2016 au Palais de Tokyo à Paris
Pour cette version, Trajal Harrell s’est demandé «que serait-il arrivé si un membre de la Judson Church avait rendu visite aux vogueurs* de Harlem pour danser avec eux?».

Odori, the Shit ! / Dimanche 10 avril 2016 au Palais de Tokyo à Paris
En duo avec Thibault Lac, Trajal Harrell propose une performance de huit minutes spécialement conçue pour un espace d’exposition. «The Shit!» évoque quelque chose d’exceptionnel en argot afro-américain et odori, terme japonais, définit la danse traditionnelle du pays. Trajal Harrell convoque ici un condensé de ses recherches sur les débuts de la danse moderne, le travail du fondateur du butô Tatsumi Hijikata et ses premières expérimentations sur le minimalisme en danse.

 (M)imosa/ Twenty looks or Paris is burning at the Judson Church (M) / Mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 avril, à 20h30, au CND à Pantin
Pour la taille (M), Trajal Harrell s’est lancé dans un élargissement du périmètre du voguing en invitant trois performeurs issus d’univers chorégraphiques différents à venir dériver avec lui: François Chaignaud, Cecilia Bengolea et Marlene Monteiro Freitas. Dans cette pièce résolument transgenre, tout est retourné, détourné, accentué, accéléré.

Twenty looks or Paris is burning at the Judson Church (XS) / Mardi 12 et mercredi 13 avril 2016, à 19h30, au CND à Pantin
Taille la plus petite, la version Extra Small pourrait se résumer par ces mots: vingt-cinq minutes, vingt-cinq sièges, un danseur. Pensée pour une audience réduite rassemblée dans une intrigante proximité, cette performance a été conçue comme un geste minimal travaillant à la lisière de l’attention.

Antigone Jr./ Twenty looks or Paris is burning at the Judson Church (JR.) / Jeudi 14 avril 2016, à 19h, au CND à Pantin
Avec Antigone Jr., la tragédie de Sophocle, resserrée autour de la relation entre Antigone et sa soeur Ismène, est passée et repassée dans les bacs révélateurs du voguing pour en tirer un duo minimaliste où résonnent des échos antiques.

* Le voguing est un style de danse urbaine né dans les années 1960 à Harlem. Il rassemblait autour des ballrooms des individus issus des communautés gays, afro-américaines et latino-américaines.