ART | EXPO

Dan Graham

25 Avr - 30 Mai 2009
Vernissage le 25 Avr 2009

Utilisant les surfaces courbes anamorphiques, le Pavillon Curves For E.S. de Dan Graham, s’inspire librement des lignes rondes du néo-baroque, tout en rendant hommage à l’architecte finlandais Eero Saarinen.

Dan Graham
Dan Graham

La galerie Marian Goodman présentera un pavillon intitulé Curves For E.S., 2005 qui fut présenté à la Biennale de Venise en 2007, et qui est constitué de miroirs sans tain et d’acier.

Utilisant les surfaces courbes anamorphiques, dont la présence est toujours plus fréquente dans l’œuvre de Dan Graham, ce pavillon s’inspire librement des lignes rondes du Néo-Baroque, tout en rendant hommage à l’architecte finlandais Eero Saarinen.

Au sous-sol de la galerie, seront présentés cinq prototypes de pavillons récemment réalisés en Europe : Half Cylinder / Perforated Steel Triangular Enclosure, 2008 ; Two V’s (2002/2005) ; Two Half Cylinders Off-Aligned, 2000 ; One Straight Line Crossed by One Curved Line, 2007-08 ; ainsi que Half Square / Half Crazy, 2004. Deux vidéos montreront les pavillons installés dans leur environnement respectif.

L’exposition de la galerie sera concomitante avec la première rétrospective nord américaine de l’artiste : « Dan Graham, Beyond », qui a ouvert ses portes au public le 15 février 2009 au MoCa, Los Angeles et qui voyagera au Whitney Museum en juin 2009 ainsi qu’au Walker Art Center à l’automne 2009. La rétrospective permettra d’embrasser toute l’œuvre de Graham à travers une sélection pointue de photographies, films et vidéos, projets conceptuels pour les musées, dessins, publications et écrits.

En 2002, Marian Goodman New York et Paris avaient présenté les tout premiers films de l’artiste de la fin des années 60 et du début des années 70 qui préfigurent la création des pavillons.

Dans ces anciens films, la permutation entre le rôle de l’observateur et de l’observé peut être interprétée comme un antécédent à la dualité de la transparence et de la réflexion. Dualité qui se matérialisera plus tard dans les pavillons – à travers ces miroirs déformants, dont la transparence laisse voir le paysage environnant tout en le réfléchissant. Ces surfaces miroitantes forment une rupture dans la forme rectiligne des pavillons.

Démocratiquement ancrés dans le quotidien de la vie urbaine et son activité, les pavillons de Graham sont des structures fonctionnelles et hybrides, entre sculpture et architecture. Les pavillons puisent leur origine dans l’architecture et l’urbanisme : les gratte-ciels, les miroirs sans tain des immeubles de bureaux, le paysage anglais du XVIIIe siècle, les « Folies » et aussi les espaces en forme d’ellipse du néo-baroque et du Rococo.

Les cinq maquettes exposées reflètent une pratique amorcée dans les années 1970, lorsque Dan Graham commença à exposer ses prototypes dans les musées et les galeries comme un ensemble de sculptures, précédant ou suivant la construction des pavillons.

Ces modèles ont été récemment construits grandeur nature en Europe : Half Cylinder / Perforated Steel Triangular Enclosure à Kortrijk, Belgique ; Two V’s et 2 Half-Cylinders off-Alligned à Bruxelles ; One Straight Line Crossed by One Curved Line à Bâle ; et Half Square / Half Crazy, à Como.

A propos du plus récent, un pavillon achevé sur l’esplanade de la Casa del Fascio de Giuseppe Terragni à Como, Italie, Graham explique avoir été attiré par la complexité de la réflexion et de la transparence à l’intérieur comme à l’extérieur, et par la relation entre le bâtiment et le spectateur.

« Mon travail engage souvent une parodie teintée d’humour. Ici le titre pourrait s’appliquer à moi-même lorsque j’ai commencé à faire de l’art : à moitié carré, à moitié fou. Mais cela pourrait aussi faire référence au carré – du lieu – sur laquelle il siège, ou encore à la “Casa” elle-même et à ses deux côtés déformants jusqu’à ses reflets délirants. J’essaie d’ajouter à des formes simplifiées ; pour reprendre les mots de Robert Venturi, “complexité et contradiction”.

J’essaie toujours d’associer les opposés dans mon travail… Le Duomo ainsi que la Casa del Fascio sont les monuments centraux à Como. Je voulais que les deux bâtiments se superposent optiquement : les côtés courbes font écho au Duomo, alors que les deux côtés rectangulaires du pavillon reflètent l’extérieur de la Casa ». Dan Graham in Half Square, Half Crazy (publié par Charta, 2005)

critique

Dan Graham