DANSE | SPECTACLE

Moving with Pina

25 Juin - 29 Juin 2019

Pour avoir travaillé pendant vingt ans avec  Pina Bausch, la danseuse (et maintenant chorégraphe) Cristiana Morganti connaît bien la langue de l'immense chorégraphe allemande. Une pratique dont elle dévoile quelques secrets via Moving with Pina, une conférence dansée.

Comme danseuse et soliste, Cristiana Morganti a travaillé avec la chorégraphe allemande Pina Bausch (1940-2009) de 1993 à 2009. Ou plus exactement, de 1993 à 2014, au sein du Tanztheater Wuppertal — compagnie de Pina Bausch. Comme chorégraphe indépendante, Cristiana Morganti a notamment créé A Fury Tale (2016), Jessica and Me (2014) et Moving with Pina (2010). Moment charnière, Moving with Pina prend les traits d’une conférence dansée. Un solo où se condense le tourbillon de vingt années de création avec Pina Bausch. Lumineuse par son corps et ses interprétations comme pouvait l’être Pina Bausch par son écriture et ses choix, Cristiana Morganti déploie la fabrique de la danse contemporaine avec l’une des chorégraphes les plus marquantes. Et comme il y a ce qui peut s’expliquer avec des mots, et ce qui ne peut passer qu’à travers des gestes, inflexions et regards : Moving with Pina alterne phrases parlées et phrases dansées.

Moving with Pina de Cristiana Morganti : une conférence dansée

L’espièglerie, la chaleur et la légèreté ; la grâce d’un solo qui magnétise les regards et ravit les cœurs… Rien de tout cela n’est inné ou donné. Le désir d’atteindre cette forme de perfection relève peut-être du don, mais la capacité à effectivement nouer un lien aussi fort avec les publics demande du travail. Avec Moving with Pina, Cristiana Morganti explore ainsi en acte la fabrique de l’échange chorégraphique. Elle scrute des questions comme le fait de comprendre comment un mouvement se connecte à une émotion. Ou comment se construit un solo capable de transmettre plus que de la danse. Ce peut être par des gestes aux allures anodines, mais si finement ciselés qu’ils atteignent directement leur but. Comme lorsque étirant, avec son doigt, les commissures de ses lèvres — simple geste en deux temps, à gauche puis à droite —, Cristiana Morganti dessine sur son visage un vrai sourire.

La langue toujours vive de la chorégraphe contemporaine Pina Bausch

Mais la danse contemporaine est aussi une histoire de relations entre danseurs et chorégraphes. En un sens, la danse classique place le corpus des gestes entre ces deux acteurs. Comme autant de formules mathématiques dont la perfection se suffirait à elle-même. Tandis que s’émancipant du vocabulaire et de la grammaire consacrés, la danse contemporaine compose des langues souples et vives. Et cette création se fomente d’abord entre chorégraphes et danseurs. Avec Moving with Pina, Cristiana Morganti livre ainsi quelque chose du langage bauschien, en tant que première interprète. Et tenant les publics dans ses mouvements et son regard, Cristiana Morganti en déploie les articulations. Il y a de la magie certes, mais aussi beaucoup de vie. Car toute création incorpore des endroits noués. Des zones de tension dont Cristiana Morganti connaît probablement par cœur les inflexions comme les enjeux. Pour une transmission vive, en somme, de la langue de Pina Bausch.