ART | EXPO

Point de vue

04 Fév - 20 Fév 2005
Vernissage le 03 Fév 2005

Sculptures et installations qui mettent au défi les perceptions, les modalités du regard, en le confrontant à des réalités quasi hallucinatoires. En s’appropriant l’espace public, l’artiste renverse les échelles et propose un point de vue déplacé qui fascine puis interroge le spectateur.

Simone Decker
Point de vue

Simone Decker, artiste d’origine luxembourgeoise, investit totalement le crédac – centre d’art d’Ivry avec des sculptures et des installations qui mettent au défi les perceptions des visiteurs, les modalités du regard.

Signifier l’extraordinaire, provoquer la rencontre mystérieuse d’antagonismes originels; Simone Decker construit des œuvres dont le point de vue est sans cesse en ligne de mire. Faisant dialoguer des notions comme l’éphémère et le monumental, le colossal et le maniable, l’attraction et la répulsion, l’artiste engage le spectateur dans une confrontation préméditée avec des réalités quasi hallucinatoires. Des séries photographiques («Chewing in Venice», 1999 ; Jérémy, 1999 ; «20 pavillons pour Saint-Nazaire», 1999) révèlent une véracité de l’illusion. Les célèbres perspectives de Venise sont par exemple le décor d’une implantation pharaonique de l’infiniment petit, une boule de gomme qui, grâce à un cadrage photographique particulier, envahit l’espace public. En s’appropriant l’espace public, Simone Decker renverse les échelles et propose un point de vue déplacé qui fascine puis interroge le spectateur.
Disséquant l’espace urbain, Simone Decker remet en jeu nos considérations sur son identité même. Intitulées malicieusement «Ghosts», les dernières sculptures de Simone Decker opèrent un pied de nez à l’art public. À partir d’empreintes réalisées sur des sculptures installées dans la ville de Luxembourg, Simone Decker a produit des moulages en résine de ces emblèmes urbains. Les sculptures sont ensuite mises en place dans l’espace clos et intime de l’exposition. Disposées dans l’obscurité, la sur-exposition naît de leur qualité phosphorescente qui les projette au regard du visiteur, d’abord aveugle puis aveuglé par ces présences fantomatiques, légères et évanescentes.

Simone Decker
Simone Decker est née en 1968 à Esch-sur-Alzette, au Luxembourg. Elle vit et travaille à Francfort, en Allemagne

Commissaire
Claire le Restif

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Muriel Denet sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Point de vue