ART | EXPO

A Study in Scarlet

17 Mai - 22 Juil 2018
Vernissage le 16 Mai 2018

L'exposition "A study in Scarlet" présentée au Plateau, Frac-Ile-de France réinterroge à travers les œuvres d'une vingtaine d'artistes contemporains de l'œuvre de Cosey Fanny Tutti (artiste performeuse, rock star, et actrice porno) les notions d'identité, de genre, de féminité et redéfinit la relation entre l'artiste et son modèle. 

Partant de la figure de Cosey Fanni Tutti, artiste britannique performeuse et actrice porno, l’exposition collective « A Study in Scarlet » au Plateau Frac-Ile-de-France interroge sur les notions de genre et d’identité à travers des photographies, des magazines, des installations, des vidéos de performances.

« A Study in Scarlet » interroge les notions d’identité et de genre

L’orientation de cette exposition est la référence à l’œuvre artiste britannique Cosey Fanni tutti, membre dans les années 1970 du groupe de rock expérimental Throbbing Gristle. Modèle et actrice pornographique, Cosey Fanni Tutti est aussi une performeuse.

Les œuvres présentées dans « A Study in Scarlet » dépassent ou transgressent les normes d’identités et de genres. Au-delà d’une exposition thématique sur la pornographie, les diverses démarches artistiques interrogent l’émancipation des identités afin de mieux les subvertir.

Cosey Fanni Tutti: redéfinition du concept de féminité 

La stratégie d’autoreprésentation de Cosey Fanni Tutti est faite de paradoxes. En effet, si elle réussit à se libérer d’une identité figée d’un côté, elle incarne tous les stéréotypes féminins de la femme de ménage à la secrétaire en passant par l’étudiante, etc. Par cette mise en scène kaléidoscopique d’elle-même, Cosey Fanni Tutti dévoile les stéréotypes des fantasmes masculins hétérosexuels. Ces derniers sont amplifiés jusqu’à la caricature dans l’industrie pornographique. La démarche artistique de Cosey Fanni Tutti se fonde sur une praxis émancipatrice qui transgresse toutes les normes qui la structurent.

« A Study in Scarlet » réinterroge la relation entre l’artiste et son modèle 

La relation entre l’artiste et son modèle est une thématique récurrente de cette exposition traitée par la majorité des artistes comme Vaginal Davis, figure de la scène queer ou encore Christophe de Rohan Chabot. Le modèle n’a plus besoin de l’artiste quand il se met lui même en scène comme une marchandise sexuelle dans des postures exhibitionnistes et narcissiques. L’artiste argentine Amalia Ulman, évoque ce phénomène des selfies à l’ère des réseaux sociaux. Pendant quatre mois, elle anime le compte instagram d’un avatar qu’elle a crée : une instagirl  urbaine et solitaire. Elle mesure ainsi l’ampleur de ce phénomène social.

AUTRES EVENEMENTS ART